Essai Porsche 911 GT3 RS (2018) - Gloire à l'atmosphérique

La Porsche 911 type 991 s'apprête à tirer sa révérence après quasiment huit ans de bons et loyaux services. En guise d'adieu, la firme de Stuttgart multiplie les déclinaisons avec notamment cette deuxième phase de la type 991 GT3 RS qui s'est révélée au dernier Salon de Genève. Si on pensait qu'il s'agissait de la dernière variante de cette génération, il reste l'arrivée de la version Speedster, encore présentée sous la forme d'un concept-car, et proposée prochainement à seulement 1948 exemplaires, sûrement avant l'arrivée de la nouvelle 911 type 992, que nous avons d'ailleurs déjà pris en main. Quoi qu'il en soit, la nouvelle Porsche 911 type 991 phase 2 GT3 RS restera sûrement comme le Saint Graal de cette génération de Porsche. Au dessus même d'une GT2 RS qui, pourtant, revendique 180 chevaux supplémentaires.

2018 Porsche 911 GT3 RS

À la sortie de la première phase de 991 GT3 RS en 2015, le flat-six 4,0 litres atmosphérique revendiquait la bagatelle de 500 chevaux et 460 Nm de couple. Des données plus que correctes pour une voiture qui aura su se hisser tout en haut de la catégorie. Mais allait-elle vraiment marquer sa différence dans la légendaire gamme RS ? Aujourd'hui, nous en mesure de vous dire que non, tout simplement parce que cette deuxième phase de GT3 RS est tout simplement une auto encore bien meilleure. Et si je dois employer exceptionnellement la première personne du singulier, je pourrais même vous dire qu'il s'agit de la voiture de série la plus sensationnelle qu'il m'ait été donn...