Le graal de toutes les Porsche modernes ?

La Porsche 911 type 991 s'apprête à tirer sa révérence après quasiment huit ans de bons et loyaux services. En guise d'adieu, la firme de Stuttgart multiplie les déclinaisons avec notamment cette deuxième phase de la type 991 GT3 RS qui s'est révélée au dernier Salon de Genève. Si on pensait qu'il s'agissait de la dernière variante de cette génération, il reste l'arrivée de la version Speedster, encore présentée sous la forme d'un concept-car, et proposée prochainement à seulement 1948 exemplaires, sûrement avant l'arrivée de la nouvelle 911 type 992, que nous avons d'ailleurs déjà pris en main. Quoi qu'il en soit, la nouvelle Porsche 911 type 991 phase 2 GT3 RS restera sûrement comme le Saint Graal de cette génération de Porsche. Au dessus même d'une GT2 RS qui, pourtant, revendique 180 chevaux supplémentaires.

2018 Porsche 911 GT3 RS

À la sortie de la première phase de 991 GT3 RS en 2015, le flat-six 4,0 litres atmosphérique revendiquait la bagatelle de 500 chevaux et 460 Nm de couple. Des données plus que correctes pour une voiture qui aura su se hisser tout en haut de la catégorie. Mais allait-elle vraiment marquer sa différence dans la légendaire gamme RS ? Aujourd'hui, nous en mesure de vous dire que non, tout simplement parce que cette deuxième phase de GT3 RS est tout simplement une auto encore bien meilleure. Et si je dois employer exceptionnellement la première personne du singulier, je pourrais même vous dire qu'il s'agit de la voiture de série la plus sensationnelle qu'il m'ait été donné de conduire.

Justement, quels sont les changements par rapport à une GT3 RS de première phase ? Outre le gain de 20 chevaux et de 10 Nm de couple du flat-six 4,0 litres, les ingénieurs ont beaucoup travaillé sur l'aérodynamique. Avec un appui qui augmente de 40 % par rapport à la version de 2015, la pression à 200 km/h est annoncé à 144 kilos et même jusqu'à 416 kilos à 300 km/h. Pour ce faire, l'aileron arrière a été modifié, tout comme le capot avec l'intégration de nouvelles ouïes.

2018 Porsche 911 GT3 RS
2018 Porsche 911 GT3 RS
2018 Porsche 911 GT3 RS
2018 Porsche 911 GT3 RS
2018 Porsche 911 GT3 RS

L'autre nouveauté, c'est aussi l'arrivée du Pack Weissach au catalogue des options qui permet d'alléger encore la voiture de 18 kilos. Si notre modèle n'en est pas équipé, sachez que cela comprend des barres stabilisatrices sur les essieux avant et arrière, leurs biellettes d’accouplement et le pavillon en matière plastique renforcé de fibres de carbone et, encore en option, des jantes forgées en magnésium peintes couleur Platine. L’arceau de sécurité en titane boulonné est plus léger d’environ 12 kilos par rapport à l’arceau de sécurité en acier du Pack Clubsport. Les ingénieurs ont aussi intégré des palettes et une couronne du volant confectionnées de matière plastique renforcée de fibres de carbone apparent. Ils sont même allés jusqu’à réduire la découpe des tapis de sol. À l'extérieur, le Pack Weissach se distingue par un capot avant et un pavillon en matière plastique renforcée aux fibres de carbone. On remarque aussi l'inscription "Porsche" sur l'aileron arrière. En France, ce pack est tout de même facturé 18'000 euros, soit 1000 euros le kilo gagné.

2018 Porsche 911 GT3 RS
2018 Porsche 911 GT3 RS

Dans les faits, pas sûr que cela change grand-chose à vrai dire. La Porsche 911 GT3 RS est en réalité un assemblage de ce qui se fait de mieux dans le monde de l'automobile sportive. Son moteur d'une part : le flat-six 4,0 litres atmosphérique développe une puissance de 520 chevaux dont la puissance maximale est disponible à 8450 tr/min (200 tr/min plus haut que l'ancienne version) et un couple de 470 Nm. Cela lui permet de revendiquer un 0 à 100 km/h abattu en 3,2 secondes et une vitesse maximale d'environ 310 km/h. Le plus fabuleux, c'est que ce moteur doit être le dernier au monde à offrir une telle symphonie haut dans les tours. Avec un rupteur situé à plus de 9000 tr/min, les envolées lyriques sont absolument démentielles et vous hérissent le poil. Ce sont des sensations aujourd'hui disparues tout bonnement. Combinées qui plus est à une boîte robotisée à double embrayage PDK à sept rapports tout simplement incroyable d'efficacité, et qui autorise des montées en régime stupéfiantes, vous obtenez l'alchimie parfaite entre un moteur et une boîte de vitesses.

Si je dois employer exceptionnellement la première personne du singulier, je pourrais vous dire qu'il s'agit de la voiture de série la plus sensationnelle qu'il m'ait été donné de conduire.

Sèche en suspension mais pas cassante, la GT3 RS est parfaitement utilisable au quotidien si on laisse de côté sa consommation. Dès que le rythme s'élève, il n'y aura réellement que sur une piste qu'elle pourra s'exprimer pleinement. Avec ses roues arrière directrices, la voiture fait preuve d'une maniabilité assez impressionnante et réclame très peu d'angle au volant pour pivoter. Propulsion bien évidemment, elle offre également de belles sensations quand on s'attache à ne pas conduire proprement. Avec son moteur en porte-à-faux arrière, la voiture se déhanche assez facilement tant bien au freinage qu'à l'accélération en sortie de virage. Très bien équilibrée, un simple contre-braquage accompagné d'un léger filet de gaz savamment dosé permettront de remettre l'auto sur le droit chemin. Elle sait rapidement mettre son conducteur en confiance. Sans avoir besoin de tutoyer les limites, la Porsche 911 GT3 RS offre de très belles sensations.

2018 Porsche 911 GT3 RS
2018 Porsche 911 GT3 RS

Chaussée avec des pneumatiques Michelin Pilot Sport Cup 2 en 265/35 R20 à l'avant et en 325/30 R21, ces derniers assurent un grip latéral assez stupéfiant. Quant au freinage, Porsche n'usurpe pas sa réputation et offre une nouvelle fois un niveau de freinage absolument ahurissant avec une endurance et une tenue en température digne d'une voiture de course. Le juge de paix, à savoir le Nürburgring, confirme nos impressions à bord avec un temps de 6'56''4, soit plus rapide qu'une Porsche 918 Spyder qui revendique tout de même 887 chevaux. Joueur mais pas trop, durant notre essai sur route ouverte, l'ESP et le Traction Control sont restés connectés, sans jamais se révéler castrateur malgré notre conduite particulièrement dynamique.

Disponible en France à partir de 198'335 euros, nous vous souhaitons bien du courage pour en trouver une aujourd'hui de disponible. Limitée non pas en nombre mais dans le temps, Porsche reste encore assez évasif sur le nombre de voitures produites au total. Dans tous les cas, la production ne devrait pas excéder les 2000 exemplaires, ce qui en fera bien évidemment une voiture recherchée par les collectionneurs. Il ne manquerait plus qu'elle soit également la dernière des GT3 RS atmosphérique et sa cote pourrait définitivement s'envoler. Mais au-delà de l'argent, nous sommes véritablement face à l'une des meilleures voitures du monde dans son domaine. Une légende de plus qui vient s'inscrire sous un label RS déjà bien garni en voitures sensationnelles.

 
Points positifs Points négatifs

Boîte de vitesses parfaite

Diffusion limitée
Moteur enthousiasmant Peut-être la dernière GT3 RS atmosphérique ?
Sensations de conduite La cote ne baissera sûrement jamais

Porsche 911 GT3 RS

Motorisation Flat-six, 6 cylindres à plat, 3996 cm³, atmosphérique
Puissance 520 chevaux / 470 Nm
Transmission Boîte robotisée à double embrayage à sept rapports - PDK
Type de transmission Propulsion
0-100 km/h 3,2 secondes
Poids 1430 kg
Volume de coffre 125 litres
Places 2
Economie de carburant Urbain : 19,2 l/100 km / Extra-urbain : 9,0 l/100 km / Mixte : 12,8 l/100 km
En vente 2018
Prix de base 198'335 €
Prix de la version testée 216'023 €

Galerie: 2018 Porsche 911 GT3 RS