Mercedes-AMG semble avoir déjà condamné le V8 à bord de la future C 63 au profit d'un quatre cylindres hybride.

Vous n'êtes peut-être pas passé à côté des dernières actualités qui gravitent autour de Mercedes-AMG. Outre le changement de direction, la firme d'Affalterbach devrait très bientôt faire parler d'elle mais, pour une fois, peut-être pas forcément en bien.

En effet, d'après des sources proches de la marque dont les informations ont été relayées il y a quelque temps par nos confrères de chez Autocar, Mercedes-AMG travaille actuellement sur la prochaine génération de C 63 (s'appellera-t-elle toujours ainsi d'ailleurs ?) qui reposera sur la nouvelle Classe C présentée l'année prochaine.

Jusqu'ici, tout va bien, malgré les normes environnementales de plus en plus drastiques, Mercedes-AMG continuera de proposer une, voire même plusieurs variantes sportives à la Classe C. Sauf que, d'après ces fameuses informations, le V8 4,0 litres bi-turbo qui équipe la C 63 actuelle devrait disparaître, non pas pour un V6 mais pour un quatre cylindres.

Mercedes-AMG C 63 S Cabriolet

Ablation d'une moitié des cylindres à venir ?

L'objet du crime en question, c'est le nouveau moteur M139 2,0 litres turbo qui équipe la nouvelle Mercedes-AMG A 45 et qui développe, dans sa version la plus puissante, 421 chevaux. Un sacré moteur qui nous avait littéralement épatés sur la compacte d'Affalterbach. C'est ce même moteur qui devrait donc équiper la future C 63. Nous avons eu l'occasion d'échanger avec les ingénieurs au sujet de ce moteur lors de la présentation presse de la Mercedes-AMG A 45. Ces derniers nous ont indiqué que ce bloc ne pouvait pas forcément développer plus de 421 chevaux, mais qu'il était compatible avec différentes solutions électrifiées.

Vous voyez où nous voulons en venir ? La future Mercedes-AMG C 63 aura donc probablement le droit à un quatre cylindres étayé d'un système d'hybridation légère ou bien d'un ou plusieurs moteurs électriques. La puissance pourrait donc encore grimper par rapport aux 510 chevaux proposés sur la Mercedes-AMG C 63 S actuelle.

Mercedes-AMG C 63 S Cabriolet
Mercedes-AMG C 63 S Cabriolet

Place aux quatre roues motrices

Dernier coup de massue, la future C 63 abandonnera aussi sa transmission aux roues arrière pour une transmission intégrale. La répartition de la puissance sera néanmoins variable et certains modes pourront même envoyer la totalité de la cavalerie sur l'essieu arrière pour un comportement certainement sur-vireur comme on l'aime. Si, pour le quatre cylindres, rien n'est encore officiel, pour la transmission intégrale, ça a d'ores et déjà été confirmé par Tobias Moers, l'ancien PDG de la marque.

Pour vous résumer notre petite affaire, si la Mercedes-AMG actuelle est équipée d'un V8 4,0 litres bi-turbo et de 510 chevaux distribués aux seules roues arrière, la prochaine aura le droit à quatre roues motrices, c'est certain, et probablement à un quatre cylindres hybride.

Mercedes-AMG C 63 S Cabriolet
Mercedes-AMG C 63 S Cabriolet

A-t-on vraiment besoin de plus de puissance ?

Du coup, n'ayant pas eu l'opportunité d'essayer de Mercedes-AMG C 63 (ce qui relève de la faute professionnelle pour un journaliste automobile, je le conçois), il fallait bien réparer cette erreur. Après quelques jours passés à bord d'une Mercedes-AMG C 63 S Cabriolet, c'est à mon tour de me ranger derrière tous ceux ne voulant pas que ce fabuleux V8 disparaisse.

Au-delà des performances de l'actuelle Mercedes-AMG C 63 S, qui sont similaires à la nouvelle Mercedes-AMG A 45 S, la présence d'un V8 sous son capot traduit en quelque sorte la noblesse du produit. Aujourd'hui, n'importe quel quatre cylindres avec un ou deux moteurs électriques peut surpasser un V8 traditionnel. Mais aucun quatre cylindres ne peut offrir l'agrément moteur d'un V8, la sonorité naturelle de ce big block, même étayé de deux turbos pour celui de Mercedes-AMG.

Avec 510 chevaux, les clients attendent-ils vraiment plus de performances ? Surtout que dans l'immense majorité des cas, 90 % d'entre eux n'exploitent que très rarement les capacités réelles d'un tel modèle. Notre modèle d'essai, surtout en version Cabriolet, n'est en aucun cas la sportive idéale pour les track days, mais plutôt la sportive polyvalente et performante que l'on peut aussi bien apprécier à 50 km/h, sur le couple qu'à plus de 200 km/h pied au plancher.

Mercedes-AMG C 63 S Cabriolet
Mercedes-AMG C 63 S Cabriolet

Des sensations avant tout

Au final, peu importe le 0 à 100 km/h ou la vitesse maximale, l'essentiel réside dans les sensations. Et les sensations, la Mercedes-AMG C 63 S actuelle en donne pas mal, encore plus quand elle est en Cabriolet avec le son du V8 qui s'immisce directement dans nos oreilles sans l'interférence d'un toit.

Le Cabriolet n'est peut-être pas le meilleur exemple pour dresser le portrait de la Mercedes-AMG C 63 actuelle. D'une manière générale, cette version, contrairement au coupé ou à la berline, n'est pas forcément propice à la conduite vraiment dynamique en raison de problèmes de torsion, maîtrisés autant que faire ce peu, mais inhérent à ce genre de véhicule. Tout l'intérêt de ce Cabriolet étant bien évidemment de profiter des borborygmes du V8 à tous les régimes, dès le démarrage, jusqu'au rupteur situé légèrement au-dessus de 7000 tr/min.

Avec l'arrivée prochaine d'un quatre cylindres sous le capot, la prochaine Mercedes-AMG C 63 sera sans doute plus performante, passera le 0 à 100 km/h sous la barre des quatre secondes et coiffera au poteau de nombreuses autres berlines sportives à la motorisation plus noble. Mais au-delà de cette course à la puissance sans fin, que reste-t-il du plaisir de conduite ? Du son moteur ? Du train arrière baladeur ? Des sensations au volant en somme ?

Mercedes-AMG C 63 S Cabriolet

Ce n'est qu'un au revoir ?

La Mercedes-AMG A 45 S a déjà apporté un premier élément de réponse, mais comme énoncé plus haut, la voiture étonne avant tout par son niveau de performance, proche d'une supercar, ou encore par son mode "Drift", anti-naturel puisque contrôlé par moult éléments électroniques, mais plutôt amusant.

Pourtant, malgré ces chiffres impressionnants et les performances sur piste, il manque ce petit truc qui fait que cette voiture est attachante. Ce petit truc que la Mercedes-AMG C 63 actuelle possède, et ce n'est pas que des cylindres en plus, et qui devrait, sans être trop devin, disparaître avec la prochaine génération.

Profitons dans ce cas encore quelque temps de ce type de voiture, équipées de ce type de moteur et ce type de transmission. Parce que malgré ses défauts, comme cette boîte de vitesses qui ne sait pas sur quel pied danser à bas régime ou encore l'inertie inhérente à un véhicule sportif de 1925 kilos à vide, les sensations mécaniques sont bel et bien au rendez-vous. N'est-ce pas ce qu'on demande principalement à une voiture sportive après tout ?

Galerie: Essai Mercedes-AMG C 63 S Cabriolet