Deux ans que son propriétaire est loin de, sans doute, la plus belle pièce de sa collection. Deux ans qu'une armée d'artisans hyper qualifiés, parmi les meilleurs dans leurs domaines, s'emploient à lui redonner une seconde jeunesse. Deux longues années durant lesquelles elle aura manqué tous les événements automobiles historiques à travers la planète. Mais deux années qui auront été nécessaires pour que cette Ferrari 250 GTO de 1962 retrouve toute sa superbe dans les ateliers de Ferrari Classiche à Maranello !

Elle est aussi resplendissante que quand elle est sortie d'usine tout juste 54 ans plus tôt. C'est en effet en mai 1962 que le pilote suisse Kalman Von Czazy apris possession de sa voiture. Dès le 15 juillet suivant il était sur piste, et décrochait le titre au Grand Prix de Solitude près de Stuttgart en Allemagne. Suivront dans les mois suivants des succès au GP d'Allemagne sur le Nürburgring, au Tirol GP d'Innsbrück, avant que la voiture ne soit endommagée aux 1000 km de Paris. Puis en 1963, cette 250 GTO gagna d'autres courses, avant d'être de nouveau accidentée à la Targa Florio puis au 1000 km du Nürburgring.

Lire aussi : Vidéo - Sept minutes à bord de la Ferrari 250 GTO

Finalement, lors de réparations, Kalman Von Czazy fera quelques modifications à la carrosserie, avant de la revendre à un compatriote suisse, Pierre Sudan. Lui-même remportera la Copa AMAG avant de la revendre. Et c'est à partir de 1976 que cette 250 GTO a commencé à revivre dans des événements historiques grâce à son propriétaire, un collectionneur allemand. Elle sera une fois de plus revendue et rachetée par son propriétaire actuel, lequel s'était rendu au Finali Mondiali de 2013 au Mugello.

Depuis 2014, cette 250 GTO a été entièrement désossée, restaurée et remontée pièce par pièce pour réapparaître finalement aujourd'hui comme au premier jour !

 

Ferrari 250 GTO de 1962 après deux ans de restauration