"Elle va marcher beaucoup moins bien forcément..." La réplique de Bourvil, dans Le Corniaud pourrait s'appliquer à la scène qui suit, et les malheurs de cette pauvre Toyota.

Si voir sa voiture partir à la fourrière n'est pas un moment que l'on apprécie, celui de la détruire en essayant d'éviter la première situation n'est pas non plus des plus agréables.

C'est la mésaventure de ce propriétaire de Toyota Avensis, première génération. L'homme, mécontent de voir sa voiture enlevée de son emplacement décide de reprendre son dû, alors que l'auto est montée sur plateau.

Mauvaise idée, car si l'auto démarre bien, et arrive à reculer, la suite est bien plus malheureuse. Bien arrimée l'Avensis reste suspendue, sur le plateau. Avec probablement de gros dégâts. Une Toyota, c'est robuste, mais tout de même...

Lire aussi : Crash d'une Audi R8 sur le Nürburgring