Lorsqu'elle vit le jour en 1964, la première génération de Ford Mustang visait une clientèle jeune à la recherche d'une sportive accessible. Le succès fut immédiatement au rendez-vous et la Mustang devint très rapidement un modèle phare du constructeur. Aujourd'hui, les fans de la première heure affichent un certain âge qui pourrait les détourner de ce modèle emblématique. Ce n'est pas le cas du Suédois Lennart Ribring, qui s'est offert pour son 97e anniversaire une Mustang flambant neuve. “Je n'ai sans doute plus beaucoup de temps à vivre. Je veux donc profiter de chaque occasion que j'ai de conduire et de m'amuser un peu”, a ainsi déclaré cet ancien businessman, aujourd'hui à la retraite.

Lire aussi:

Une sportive de plus de 400 chevaux pilotée par un homme quasi centenaire donc, voilà un programme a priori audacieux. Pourtant, le fils de Lennart Ribring l'assure, son père est encore en mesure de conduire ce type de véhicules. Sa vue et ses réflexes ne souffrent pas la critique et son attitude au volant respire la confiance. On imagine toutefois que le vieillard aura le pied droit plutôt léger et qu'il n'exploitera que très rarement tout le potentiel du V8 5.0 litres 421 chevaux de sa Mustang Fastback. Remarquons au passage que le téméraire retraité a tourné le dos à la plus sage version 2.3 litres EcoBoost de 317 chevaux.

En revanche, avec près de 80 ans de permis à son actif (il a obtenu le précieux sésame en 1937), Lennart Ribring pourra toujours se targuer d'une solide expérience sur les routes. D'autant que l'homme connaît bien la Ford Mustang, puisqu'il fut l'un des premiers Suédois à se porter acquéreur du modèle original dans les années 60. 

Abonnez-vous à la newsletter

Une Ford Mustang pour ses 97 ans