Chez Skoda, on fait feu de tout bois pour promouvoir le Kodiaq.

Non, le Kodiaq n'est pas le premier véhicule baroudeur produit par Skoda ! En effet, le tchèque proposait un modèle tout-terrain dès 1966 : le Trekka, qui fête d'ailleurs son 50e anniversaire en ce mois de décembre 2016. Škoda a donc décidé de lui rendre un vibrant hommage, l'idée étant sans doute de présenter le Kodiaq comme l'héritier naturel de cette grande et belle tradition...

Le Trekka a donc vu le jour en 1966 en Nouvelle-Zélande. Il visait alors une clientèle de commerçants et agriculteurs locaux et était assemblé sur place pour des raisons fiscales. Il reprenait les soubassements de l'Octavia contemporaine, en y ajoutant toutefois quelques modifications (empattement raccourci, garde au sol plus importante, roues et monte pneumatique spécifique etc). Simple propulsion donc, le Trekka pouvait cependant bénéficier d'un blocage de différentiel pour améliorer ses capacités hors-pistes. Sous le capot, il abritait un modeste 4 cylindres 1 221 cm3 de 47 ch, associé à une boîte manuelle à 4 rapports. Suffisant pour atteindre une vitesse de pointe comprise entre 105 et 110 km/h, et ce en raison notamment d'un poids contenu (moins d'une tonne). 

1966 Skoda Trekka
1966 Skoda Trekka

Également commercialisé sur les marchés australien, fidjien, samoan et vietnamien, le Trekka put compter sur différentes carrosseries pour coller au mieux aux besoins de la clientèle. Ainsi, un pick-up, une version "Plage" ou encore une déclinaison break furent proposées au catalogue. Puis le paisible tout-terrain tchèque tira sa révérence en 1972, après avoir été écoulé à environ 3000 exemplaires.

Skoda la sort aujourd'hui de sa retraite, probablement pour légitimer en filigrane l'arrivée du nouveau SUV Kodiaq. Si la ficelle est un peu grosse, elle permet néanmoins de redécouvrir un véhicule aussi sympathique qu'original !  

Lire aussi:

1966 Skoda Trekka