Se garer devant un hôtel de luxe ou enchaîne les tours de piste, elle sait tout faire.

Même si ses voitures sont camouflées, Jon Olsson ne passe jamais inaperçu à leur volant. Déjà parce que cet ancien champion de ski extrême se fait un devoir d'adapter à ses montures, quelque soit la marque, un coffre de toit. Pour ranger ses skis, évidemment. Mais également parce que la préparation de ses bolides ne se limite en général pas au seul look. Le moteur est gonflé, les échappements modifiés crachent des flammes, le tout dans un bruit assourdissant. Le meilleur exemple est sans doute l'actuelle voiture du Suédois, une Lamborghini Huracan dont le V10 a été porté à plus de 800 ch, équipée de pots Akrapovich... On se rappelle également de son Audi RS6 DTM ou encore de sa Rebellion R2K, véritable proto d'endurance, avec laquelle il était allé drifter sur les pistes de ski. Voir la vidéo ci-dessous. 

 

Cette "courte" introduction du personnage faite, on comprend que certaines marques souhaitent associer leur image à celle du champion. C'est le cas de Praga qui a proposé à Jon Olsson de tester sa R1R, sa toute première voiture de route depuis 1947 ! Véritable voiture de circuit à peine civilisée, directement dérivée des Praga R1, R1s et R1t, engagées dans différents championnats d'endurance, elle a été adaptée pour un usage routier, un peu dans le genre des Radical britanniques. Une "track day car" que Jon Olsson n'a pas hésité à mettre au défi sur plusieurs jours dans un road-trip de Monaco, où il vit, jusqu'à Marbella, dans le sud de l'Espagne, où il possède également une maison. Soit un peu plus de 1'700 km, entrecoupés de quelques étapes à Barcelone ou encore sur le circuit d'Ascari pour tester les performances de la bête.

 

Celui qui publie quotidiennement sur son vlog (blog vidéo) nous emmène donc à la découverte de cette rare Praga R1R, de l'arrivée de la sportive slovaque à Monaco, jusqu'aux adieux déchirants de Jon Olsson à sa voiture de quelques jours, dans plusieurs épisodes à découvrir ci-dessous : 

Pour rappel, la Praga R1R est dotée d'un bloc d'origine Cosworth, un 2 litres turbo qui développe de 334 à 375 chevaux selon les versions. Pour un poids qui ne dépasse pas les 670 kilos ! De quoi pulvériser le 0 à 100 km/h en seulement 3 secondes ! Si la Prage R1R essayée par Jon Olsson est le premier proptype qui existe du modèle, la firme slovaque a prévu de produire 68 exemplaires au total.

Abonnez-vous à la newsletter