Commandez votre exemplaire aujourd'hui pour avoir une chance d'en disposer en 2021…

Avec ses 1'500 chevaux sous le capot, la Koenigsegg Regera fut l'une des attractions du dernier Salon de Genève, où elle avait fait sa première apparition officielle un an auparavant. Aujourd'hui, la dernière-née de la marque suédoise est passée en phase de production. Une production relativement confidentielle toutefois puisque seuls 80 exemplaires de la Regera seront assemblés dans les ateliers de Ängelholm, non loin de la ville d'Helsingborg, au sud du pays.

Avec son V8 de 5 litres de cylindrée délivrant 1'100 chevaux, et suppléé par trois moteurs électriques produisant 700 chevaux, la Koenigsegg Regera est capable d'atteindre les 100 km/h en 2,7 secondes, et atteindre les 400 km/h en 20 secondes.

2017 - Koenigsegg Regera à Genève

Un véhicule d'exception, dont le prix, annoncé à 2 millions de dollars (1,8 millions d'euros), ne l'a pas empêché d'être rapidement convoité. Il faudra simplement s'armer de patience, comme l'a expliqué Christian von Koenigsegg, le fondateur de la marque, à Road and Track.

"Nous avons une liste d'attente de quatre ans", a-t-il ainsi confié. "Nous voulons rendre cette attente plus courte, car cela devient de plus en plus compliqué de vendre des voitures avec des délais de livraison quatre ou cinq ans plus tard."

"À quoi va ressembler le monde dans quatre ou cinq ans, n'est-ce pas ?", poursuit Koenigsegg. "Notre objectif est vraiment d'honorer les commandes un peu plus rapidement, et de réduire nos délais de deux ans à deux ans et demi, car beaucoup de clients veulent commander davantage de voitures !"

Lire aussi:

L'une des raisons de ces délais de fabrication pour Koenigsegg est le récent partenariat avec la firme Spyker, pour laquelle la compagnie scandinave a reçu commande de 100 moteur V8 spécialement préparés. Malgré tout, Christian von Koenigsegg veut accélérer les processus de production.

"Cette année, nous visons un objectif de 25 voitures par an. Il est difficile de dire si cela peut se faire, car il y a beaucoup de domaines à optimiser. J'espère que nous en aurons produit 30 d'ici la fin de l'année suivante, au maximum."

"Cette année, en comptant l'Agera RS que nous produisons encore, nous tablons sur 16 à 20 voitures."

Source : Road and Track