Acheter une borne aux enchères, une première !

C’est une initiative pour le moins originale qui vient d’être prise par le gouvernement flamand en Belgique. Celui-ci vient d'entamer la désactivation de quelque 1350 bornes d’appel d’urgence le long des autoroutes du nord du Royaume. Mais plutôt que de les détruire, les autorités ont décidé d’en vendre 25 par l’intermédiaire d’un site de vente aux enchères.

Une décision qui ne concerne que le territoire flamand, Bruxelles et la Wallonie ayant préféré, pour le moment, les laisser actives. La Flandre estime qu’à l’ère du "tout-au-portable", ces célèbres bornes oranges n’ont plus lieu d’être. Celles qui ne feront pas l’objet d’une vente aux enchères seront par contre recyclées (dont leurs panneaux solaires et une partie de leurs composants électroniques) ou, pour certaines, envoyées dans différents musées.

Lire aussi : Le diesel poursuit sa lente mais inexorable chute

Les 25 bornes sélectionnées sont actuellement en vente sur le site 2ememain.be. Le bénéfice généré par celle-ci sera concédé à l’association Ouders van Verongelukte Kinderen, une association qui regroupe les parents d’enfants tués lors d’accidents de la route. Et le Ministre flamand en charge de la mobilité de préciser que "ces bornes ont aidé les usagers de la route pendant 60 ans, elles fourniront une assistance pour une dernière fois en aidant cette association". Le prix moyen actuel des enchères est de 700 € par borne. Avis aux amateurs d'objets insolites...

Faites partie de quelque chose de grand