L'histoire continue.

La Dodge Viper était un des fleurons de l'industrie automobile américaine. Et pourtant, il faut désormais parler de cette voiture au passé, puisque Dodge ne la produit plus. Cette disparition aurait pu affecter la VLF Force 1, qui n'est autre qu'une Viper recarrossée. Mais Henrik Fisker, l'homme à l'origine de ce coup de crayon inspiré, s'est voulu rassurant et a indiqué que son modèle continuerait à vivre quoi qu'il en soit.

VLF Force 1
VLF Force 1

"Nous avons suffisamment de voitures donatrices pour pouvoir faire la Force 1", a déclaré le Danois aux journalistes anglais, expliquant qu'il avait anticipé ce cas de figure. Les 50 exemplaires devraient donc bel et bien sortir des chaînes de l'usine d'Auburn Hills, aux États-Unis.

La VLF reprend le V10 8,4 litres de la Dodge, poussé à 755 ch pour l'occasion. Forte de 865 Nm de couple, cette exubérante américaine se permet de tomber le 0 à 60 mph (96 km/h) en trois secondes. Les plus téméraires pourront même atteindre 350 km/h à son volant. Précisons qu'ils auront au préalable débourser 268'500 dollars pour récupérer les clefs de la voiture !

Au-delà de ce modèle un peu fou, Henrik Fikser prépare une autre offensive, qui porte cette fois le nom de Fisker EMotion. En quelques mots, il s'agit d'une puissante berline électrique dont les lignes sont déjà connues. Dotée de batteries au graphène, elle promet une autonomie remarquable de 640 km. Fisker en dévoilera tous les détails en août.

Source : Automotive News

Lire aussi :

VLF Force 1