Aucun remplaçant n'est prévu pour le moment.

Mercedes ne compte plus sur son Classe B électrique, qui disparaîtra lors du passage à l'année modèle 2018, à la rentrée. Plutôt confidentiel, ce monospace lancé en 2013 ne fait pas partie intégrante des plans du constructeur en matière d'électrification. Il ne devrait pas être remplacé.

Le Classe B 250e est produit dans l'usine de Rastatt, en Allemagne. Il embarque une motorisation de 179 ch, réalise le 0 à 100 km/h en 7,9 secondes et atteint une vitesse maximale de 160 km/h. Ses batteries d'une capacité de 28 kWh lui offrent une autonomie d'environ 200 km, en retrait donc par rapport aux références du marché. En France, il faut débourser au minimum 41'100 euros pour en récupérer les clefs.

Lire aussi :

Le constructeur à l'étoile concentre aujourd'hui ses efforts sur une nouvelle offensive électrique, qui donnera d'ailleurs naissance à la division dédiée aux voiture vertes "EQ". Mercedes a officialisé ses ambitions sur ce marché en présentant lors du Mondial de Paris 2016 le concept EQ, un crossover 100% électrique. Au total, ce sont dix milliards d'euros qui seront injectés pour développer une offre de "voitures propres" compétitive, avec dix nouveaux modèles attendus d'ici 2025. En 2025 toujours, la firme à l'étoile espère voir ses voitures électriques représenter de 15 à 25% de ses ventes. 

Source : Automotive News

Lire aussi :

 

Faites partie de quelque chose de grand