Mazda commercialisera en 2019 un nouveau moteur essence qui emprunte certaines fonctionnalités jusqu'alors spécifiques au diesel.

Ces derniers temps, les moteurs diesel n'ont plus vraiment le vent en poupe. Cela s'explique essentiellement en raison des récents scandales à son sujet, mais aussi à cause de nombreuses études révélants que le diesel était en réalité potentiellement plus nocif pour la santé. Cependant, technologiquement parlant, il recèle de quelques fonctionnalités plutôt intéressantes que les ingénieurs aimeraient beaucoup retranscrire sur les moteurs à essence. Logique après tout, puisque nous assistons sans doute lentement mais sûrement à la fin du diesel. Et avant l'avènement du tout électrique, il faudra bien compenser par d'autres alternatives, et la plus simple reste celle du moteur à essence, jumelé, ou non, à un moteur électrique.

Aujourd'hui nous ne vous parlons pas de motorisation hybride, mais bien d'un nouveau moteur essence que Mazda vient de nous présenter. Une petite révolution en soi puisqu'il recèle de nouveautés. Mieux encore, il serait même plus sobre et plus propre qu'un moteur diesel. Mais alors que renferme ce moteur essence si prometteur ?

Mazda SKYACTIV-X engine plans

La compression comme clef de voûte

Pour débuter, le moteur Skyactiv-X dispose d'une technologie HCCI (Homogeneous Charge Compression Ignition). Sous ce nom barbare et un tantinet futuriste se cache en réalité une technologie déjà ancienne d'une décennie quand General Motors présentait en 2008 une Opel Vectra pourvue de cette technologie. Ce système est censé brûler 15% de carburant en moins par rapport à un moteur à essence traditionnel. Incroyable n'est-ce pas ? Certes, sauf que cela n'a jamais été produit en série, chose que Mazda compte bien évidemment faire en 2019 avec son nouveau moteur, tout en promettant en prime 20 à 30% de carburant brûlé en moins par rapport à un moteur essence classique.

Lire aussi :

Comment se fait-il ? Le moteur essence souffre d'une consommation bien supérieure au diesel pour deux raisons assez simples : un taux de compression très limité, dû au phénomène de cliquetis (combustion anormale entraînant une résonance de l'explosion sur les parois de la chambre de combustion et du piston), et une admission ceinturée à faible charge.

Le système de combustion HCCI donc, permet d'enrayer ces deux phénomènes. Il permet de déclencher la combustion par compression, comme sur un moteur diesel. Cela implique donc de faire brûler un mélange pauvre en carburant et indirectement sans restriction d'air à l'admission. Le rendement thermodynamique y est même optimisé grâce à un taux de compression de 18:1, c'est-à-dire supérieur à celui des moteurs diesel.

Mazda SKYACTIV-X engine plans
Mazda SKYACTIV-X engine plans

Intrinsèquement cela produira donc les mêmes polluants qu'un moteur diesel ? Non, le principe de combustion HCCI serait uniquement utilisé à faible et moyenne charge, c'est-à-dire dans les situations les plus courantes (embouteillages...). L'allumage classique par bougie serait toujours conservé, mais uniquement pour les fortes charges. De ce fait, cela limiterait les polluants classiques dus à la la combustion rapide du gazole. En effet, le gazole, au fur et à mesure que son injection brûle, mais souvent un peu trop au niveau de l'injection. Cela forme donc des particules et, avec l'excès d'oxygène dans la chambre de combustion, génère par la suite ces fameux oxydes d'azote.

Un meilleur rendement que le diesel

Selon Mazda, le moteur Slyactiv-X sera doté d'un compresseur afin de mieux contrôler la combustion, et le rendement énergétique serait même 20 à 30% supérieur par rapport à un moteur Skyactiv-G actuel (le moteur essence chez Mazda) tout en développant 10 à 30% de couple supplémentaire. Il surpasserait même le moteur Skyactiv-D (le moteur diesel chez Mazda) en termes de rendement.

Mazda va même plus loin, puisque du puit à la station-service, ce système serait moins polluant qu'un moteur électrique. C'est en tenant compte bien sûr du cycle d'acheminement, de l'extraction de l'or noir jusqu'aux mouvements de la voiture. Le moteur verra le jour sur la future Mazda3, et inutile de vous préciser que nous avons d'ores et déjà hâte de l'essayer !

Source : Mazda

Mazda Skyactiv-X