La 275P de Jean Guichet et Nino Vaccarella sera mise en vente à l'occasion du salon parisien de la voiture ancienne !

Elle restera dans les esprits comme la dernière Ferrari officielle à avoir triomphé en Sarthe. En 1964, au volant d'une Ferrari 275P, l'Italien Nino Vaccarella et le Français Jean Guichet allaient s'imposer, marquant la fin du premier chapitre du duel Ford-Ferrari. C'est en effet en 1964 que les Lola-Ford GT40 feront leurs débuts en Sarthe, avant de revenir plus fortes en 1965, où une Ferrari du NART s'imposera, puis triompher en 1966.

Lire aussi:

La course tourna rapidement en faveur des Ferrari, face aux jeunes Ford, mais Le Mans n'était pas tout à fait le sprint que l'on connait aujourd'hui. La panne mécanique était bien plus récurrente qu'aujourd'hui. Aussi, en soirée, quatre des huit Ferrari officielles étaient au tapis. Le triplé viendra néanmoins récompenser Enzo Ferrari et son équipe, puisque la 275P devance au final les 330P de Bonnier-Hill et Surtees-Bandini. Guichet-Vaccarella a parcouru 4695,3 km s'offrant une moyenne de 196,638 km/h.

1964 - Ferrari 275P

Par ailleurs, l'autre belle surprise de cette course sera la victoire de la Cobra Daytona de Gurney-Bondurant, devant les Ferrari GT. Carroll Shelby remportait ici le succès après lequel il courait depuis la fondation de sa marque.

Le châssis 275P #0816 s'offrait alors une victoire de classe internationale, qui va influer la suite de son historique. La belle italienne va être vendue et envoyée aux États-Unis où elle va courir encore quelques années. La 275P a notamment participé trois fois au Road America 500, où elle finit 22ème (1965), 9ème (1966) et 10ème (1967). Elle prit également part à la Sebring 12 Hours en mars 1965, où elle termina 23ème au classement.

Lire aussi:

Record en vue ?

Elle va rejoindre quatre de ses sœurs lauréates des 24 Heures du Mans, par la suite, chez Pierre Bardinon. Le propriétaire du circuit du Mas-du-Clos possédait une collection remarquable des Ferrari de course à palmarès, et notamment cette 275P. Plusieurs modèles de la collection ont déjà été vendus, à l'image de la Ferrari 335 Sport de 1957 vendue 32'075'200 euros. Il est évident que cette voiture sera très attendue, étant une ex-Pierre Bardinon, et lauréate des 24 Heures du Mans. Deux valeurs de l'équation non négligeables.

1964 - Ferrari 275P

"Cette Ferrari 275 P représente le must, l’exception, le nectar de l’histoire mondiale de la compétition automobile", s'enthousiasme Matthieu Lamoure, directeur d'Artcurial Motorcars. "Un simple regard sur ce chef d’œuvre automobile, à la provenance si prestigieuse et au palmarès le plus exclusif, vous transmet l’ADN de la victoire. Quel bonheur et quelle fierté pour Artcurial Motorcars de présenter en vente la dernière Ferrari d’usine à avoir remporté la course d’endurance la plus mythique au Monde…"

1964 - Ferrari 275P