Et un moteur de Chevrolet Bolt ?

Alors que la Ioniq a clairement été mise au point pour assumer le rôle de voiture propre chez Hyundai, le Kona bénéficiera d'un placement plus subtil, entre électrique et thermique. En effet, après les versions à moteurs à explosion que nous connaissons déjà, une déclinaison électrique du crossover sud-coréen verra le jour.

Lire aussi :

Hyundai n'a pas encore révélé les détails de ce modèle prévu pour 2018. Cela étant, quelques informations intéressantes circulent déjà sur la toile. Certaines sources affirment par exemple que le Kona électrique sera équipé d'une batterie dont la capacité oscillerait entre 40 et 50 kWh. D'autres ajoutent maintenant qu'une seconde version plus aboutie sera également proposée. Elle embarquerait des batteries de 64 kWh, soit une capacité légèrement supérieure aux 60 kWh d'une Opel Ampera-e. Autre point de comparaison, la nouvelle Nissan Leaf, qui dispose pour sa part de batteries de 40 kWh (une version 60 kWh rejoindra la gamme ultérieurement). 

Lire aussi :

Cette caractéristique placerait donc cette version du Kona électrique dans le haut du panier. Son autonomie peut ainsi être estimée à environ 340 km selon le cycle américain EPA, même si ce chiffre n'a rien d'officiel pour le moment.

Selon le site Gas2, le Kona EV reprendra le moteur de 204 ch de la Bolt (et donc de l'Ampera-e) fourni par LG Chem. Ses batteries proviendraient du même fournisseur.

Source : Gas2

Nouveau Hyundai Kona (2017)