La Venom F5 pourrait remettre les pendules à l'heure.

Bugatti avait signé un chrono référence dans l'exercice du 0-400-0 km/h, Koenigsegg l'a humilié avec son Agera RS. Au passage, l'hypercar suédoise en a profité pour décrocher quatre autres records, dont celui de la voiture de série la plus rapide du monde (446,97 km/h).

Mais un jour, Koenigsegg finira sans doute par perdre une ou plusieurs de ses couronnes. L'un des coups fatals viendra peut-être des États-Unis, vaste pays qui vient de voir naître une redoutable Hennessey Venom F5.

Lire aussi :

En effet, John Hennessey suit de près toutes ces performances. Il faut dire que c'est lui, ou plutôt sa marque, qui détenait depuis 2014 le précédent record de vitesse pour une voiture de série. Sa Venom GT s'était installée au sommet de la hiérarchie en atteignant 435,31 km/h. Précisons au passage que cette performance n'avait pas été reconnue officiellement, d'une part parce que la production de la voiture était insuffisante, d'autre part parce que la vitesse observée n'était pas une moyenne sur deux passages, contrairement à la Koenigsegg donc.

Hennessey Venom F5

Battu certes, mais pas aigri pour un sou, l'homme se dit stimulé par cette soudaine émulation. Il n'a pas manqué de féliciter Koenigsegg pour sa performance incroyable qui, selon lui, met surtout la pression sur Bugatti. Ce qui ne veut pas dire qu'il se détourne de cette compétition, au contraire. "Nous laisserons ces protagonistes (Koenigsegg et Bugatti, NDLR) se débrouiller entre eux pendant un petit moment, puis, une fois que nous découvrirons lequel des deux est le plus rapide, nous sortirons la F5", a-t-il en effet expliqué.

Sur le papier, la Venom F5 a effectivement de beaux arguments à faire valoir. Animée par un V8 bi-turbo 7,4 litres de 1600 ch, elle peut en théorie filer à plus de 480 km/h. 

Lire aussi :

 

Hennessey Venom F5