Porsche se dit confiant à l'idée d'atteindre les objectifs de l'Europe en matière de dioxyde de carbone.

À l'occasion du second trimestre 2018, Porsche dévoilera aux yeux du monde son premier modèle 100% électrique, directement inspiré du concept-car Mission E. Une première pour le constructeur allemand qui s'est bâti une solide réputation autour des voitures de sport et surtout de sa 911. Malheureusement, ce n'est aujourd'hui plus ce type de voitures qui fait entrer suffisamment d'argent. Les Porsche Cayenne et Macan sont là pour assurer la bonne santé financière de la marque, jusqu'à l'arrivée d'un premier modèle électrique qui découlera logiquement sur d'autres variantes.

Lire aussi :

D'ici 2030, les nouvelles normes environnementales, européennes notamment, seront de plus en plus drastiques. Le but est simple : limiter toujours plus les rejets de CO2.  L'Europe souhaite que les constructeurs puissent atteindre une diminution de l'ordre de 30% des émissions moyennes de CO2 des véhicules vendus d'ici 2025 à 2030. Un objectif clair, mais qui semble bien difficile à tenir tant les délais sont courts. Porsche se veut confiant contrairement aux industriels et à d'autres constructeurs.

Lire aussi :

Nos confrères de chez Automotive News ont recueilli le témoignage du chef du développement de chez Porsche qui n'a pas hésité à annoncer que le constructeur allemand n'aura pas de difficultés techniques majeures pour réduire significativement les émissions de CO2 de ses futures voitures. En effet, sur le papier tout à l'air plutôt "simple" avec la prolifération de modèles hybrides ou électriques qui vont faire chuter la note concernant les rejets de CO2 lors des tests d'homologation. D'ici 2025, Porsche s'attend à ce que la moitié de ses ventes se fassent via un modèle électrifié, c'est-à-dire hybride ou bien 100% électrique.

Source : Automotive News

La Porsche EV se basera sur la Mission E