Cette Rolls Royce Silver Shadow n'a plus rien à voir avec ce qu'elle était à l'origine.

Ah Rolls-Royce... Symbole du luxe automobile, celles que l'on décrit (ou qu'ils décrivent) parfois comme des œuvres d'art. Comment pourrait-on s'attaquer à un tel monument sans virer au blasphème ? On ne peut tout simplement pas. D'ailleurs, le propriétaire de la voiture (ou du moins ce qu'il en reste) que nous vous présentons aujourd'hui, une Rolls-Royce Silver Shadow, ne s'est clairement pas soucié du prestige et de l'aura que véhicule Rolls-Royce dans l'univers de l'automobile. Cette auto, créée par un certain Corbin Goodwin, l'homme derrière la fameuse "The Zero F**ks Given RX7", n'a sûrement pas fait ça pour plaire à la majorité des gens, mais certainement pour concurrencer d'autres as en la matière du "n'importe quoi" comme cette Renault 4L équipée d'un moteur V6 ou encore cette Citroën 2CV qui embarque un moteur de Ferrari.

Rolls Royce Silver Shadow, Hot rod
Rolls Royce Silver Shadow, Hot rod
Rolls Royce Silver Shadow, Hot rod
Rolls Royce Silver Shadow, Hot rod
Rolls Royce Silver Shadow, Hot rod

Cette Rolls-Royce Silver Shadow un peu particulière n'a plus rien à voir avec l'originale puisque son propriétaire a modifié tout ce qui était à peu près modifiable. Le radiateur est maintenant placé dans le coffre, on retrouve sur le côté une entrée d'air absolument affreuse (et oxydée) étayée d'élargisseurs d'ailes fait maison, et des jantes de 19 pouces empruntées à une Porsche Panamera. La voiture est équipée d'un bloc V8 6,75 litres avec un turbocompresseur à double entrée complété d'un carburateur Holley. Celui-ci est adapté au collecteur d'admission de série avec l'intercooler monté à l'extérieur. Avouez que ça en jète. Ou que c'est à jeter. À votre convenance.

Lire aussi :

Pour couronner le tout, le propriétaire a opté pour une boîte manuelle à quatre rapports issue d'une camionnette Ford F-250, tandis qu'il a également jugé utile de souder un différentiel à l'arrière. Une petite merveille de mécanique en somme n'est-ce pas ? La voiture est également équipée d'amortisseurs spécifiques, directement issus d'un modèle destiné au tout-terrain. Et vous savez quoi ? Cette voiture est à vendre ! Et aux enchères qui plus est. À l'heure où nous écrivons ces lignes, il reste cinq jours avant de s'offrir le précieux sésame. Pour le moment, la dernière enchère est de 6969 dollars (soit environ 5770 euros). Une Rolls-Royce au prix d'une Peugeot 207 1,6 litre VTi de 120 chevaux d'occasion et peu kilométrée en somme. En voilà une bonne affaire.

Source : Carscoop

Galerie: Rolls-Royce Hot rod