D'autres sites suivront.

Le constructeur Volvo ne développe pas que des voitures "vertes", il crée aussi des usines "climatiquement neutres". La premier site de production à décrocher ce label d'un genre nouveau est celui de Skövde, en Suède, qui consacre son activité à la fabrication de moteurs.

"L’ensemble des besoins de chauffage de l’unité de Skövde sont satisfaits par l’incinération de déchets et l’utilisation de biomasse et de biocarburants recyclés", assure le constructeur suédois. Quant à l'électricité, elle provient de sources renouvelables, et ce depuis 2008 déjà. Volvo, qui aime à se décrire comme un acteur soucieux de l'environnement, souligne que tous ses sites européens utilisent aujourd'hui une électricité "propre".

Lire aussi :

"Nous continuerons de collaborer activement avec nos fournisseurs d’énergie, dans toutes les régions, pour garantir l’accès de nos unités de production aux sources renouvelables", a expliqué Javier Varela, le vice-président senior en charge de la production et de la logistique de Volvo. Objectif : atteindre la neutralité climatique de l'ensemble des sites à partir de 2025.

Volvo a précédemment annoncé que toute sa gamme serait électrifiée à compter de 2019. Rappelons que la notion d'électrification renvoie à des réalités diverses : elle englobe en effet le 100% électrique, l'hybride rechargeable et l'hybride léger 48 volts. Aujourd'hui, beaucoup de constructeurs promettent une forme d'électrification sur tous leurs modèles à court ou moyen terme (PSA, Volkswagen, Toyota, Honda, etc).

Lire aussi :