Le département compte obtenir une dérogation plutôt originale.

Décidément, il était écrit que rien ne serait aisé concernant l'entrée en vigueur de la limitation à 80 km/h en France... Des manifestations, un bilan d'expérimentation largement contesté, des sénateurs dubitatifs et, à présent, un département qui refuse l'idée de baisser la vitesse maximale autorisée : n'en jetez plus, la coupe est pleine.

Pour rappel, c'est à partir du 1er juillet prochain que la vitesse maximale autorisée sur les routes secondaires à double sens et sans séparateur passera de 90 à 80 km/h, partout en France.

Lire aussi :

Seulement voilà : cette décision n'est pas du goût de chacun et, en Corrèze, on a décidé de faire preuve d'imagination dans la façon de contester la mesure. Le département compte ainsi adresser une demande au gouvernement visant à expérimenter... les 90 km/h sur ses grands axes. Une motion a ainsi été votée à l'unanimité par le conseil départemental.

Ceci n'a donc rien d'une blague et la Corrèze s'appuie sur la vidéo ci-jointe, mettant en avant ce que le département met en œuvre pour assurer la sécurité des usagers de la route. 4 millions d'euros sont ainsi consacrés "à la surveillance, à la sécurité des déplacements, aux aménagements et à la maintenance des équipements."

La politique locale semble plutôt efficace, et ce malgré une limitation de vitesse à 90 km/h : en 5 ans, le nombre d'accidents corporels est passé de 79 (en 2012) à 66 (en 2017), de 109 à 80 blessés et 13 à 9 personnes décédées sur les routes corréziennes. Selon le département, passer de 90 à 80 km/h "n'aura pas ou peu de résultats en termes d'accidentalité."

 

 

Limitation de vitesse - 90 à 80 km/h