Ce moteur singulier renaît grâce à l'électrique.

Mazda va-t-il oui ou non relancer le moteur rotatif ? Depuis des mois, des rumeurs plus ou moins contradictoires se succédaient. Le constructeur, lui, gardait le silence. Aujourd'hui, l'un des ses hauts responsables donne enfin quelques éléments concrets.

Martijn ten Brink, le vice-président des ventes et du service client en Europe, vient en effet d'affirmer que le rotatif ferait bien son retour chez Mazda. Il renaîtra de façon singulière, sous la forme d'un prolongateur d'autonomie proposé en option sur une future Mazda électrique attendue en 2019. L'auto affichera des dimensions comparables à celles d'une Mazda3 et sera aussi proposée sans prolongateur d'autonomie.

Martijn ten Brink a révélé que le nouveau moteur rotatif ferait la taille d'une boîte à chaussures et qu'il émettrait peu de vibrations. En tant que prolongateur d'autonomie, il aura pour mission de générer de l'électricité lorsque les batteries seront déchargées. 

Mazda développe une voiture électrique pour s'adapter aux nouvelles requêtes de certains pays. Mais le constructeur japonais n'enterre pas le moteur thermique pour autant, loin s'en faut. "Pour Mazda, le moteur essence est loin d'être mort. Même dans 15 à 25 ans, il sera important, car les hybrides et les hybrides rechargeables en ont besoin", a par exemple expliqué Martijn ten Brink. Les ingénieurs ont d'ailleurs mis au point un moteur essence Skyactiv-X théoriquement capable de miracles en matière de rendement. Cette technologie sera exposée dans quelques jours à Genève.

Lire aussi :