Le fruit d'une association entre Siemens et la Crandfield University !

Le Festival of Speed de Goodwood, qui se matérialise par une course de côte de 1,86 kilomètre, va accueillir cette année une révolution, avec la première participation d'une voiture autonome à cette petite course qui est avant tout un moyen de montrer des modèles de supercars, ou encore des vieilles voitures de compétition.

Lire aussi:

On pourrait s'attendre à une voiture futuriste pour embarquer un système autonome lors de cette course de côte, ou même à une démonstration de Tesla, mais il n'en sera rien, puisque la voiture en question sera une Ford Mustang de 1965 ! C'est sur une base de vieille voiture que Siemens et la Crandfield University ont développé une voiture autonome qui tentera pour la première fois de parcourir la petite course de côte ce jeudi.

Si l'opération est un succès, la Mustang sera de nouveau visible entre vendredi et dimanche, où elle parcourra de nouveau le tracé. Elle est parée de gris métallisé et des couleurs de Siemens, ainsi que du numéro 25, pour célébrer l'anniversaire du festival. L'équipe qui a transformé cette vieille américaine en une voiture à la pointe de la technologie admet avoir rencontré des difficultés pour adapter les suspensions et la direction de la bête pour qu'elle puisse répondre de manière plus précise.

Hackrod La Bandita
Ford Mustang 1965 autonome

Mais ce n'est pas tout, la voiture ne disposant pas d'un GPS natif, il a fallu scanner la piste en 3D afin que le système qui lui a été intégré puisse parfaitement avoir connaissance de la position de la voiture sur la piste. C'est la technologie de localisation par scanner, développée par Bentley Systems, qui a été utilisée par l'équipe.

Siemens apportera également à Goodwood un roadster, le Hackrod La Bandita, qui a été la première voiture dessinée en réalité virtuelle et affinée en réalité augmentée, développée par une intelligence artificielle qui a également vérifié l'intégrité de ses éléments mécaniques et aérodynamiques, et imprimée en 3D. La carrosserie en aluminium recouvre un châssis tubulaire qui est donc le fruit d'une intelligence artificielle.