Et les autoroutes ne représentent que 5% de la mortalité routière.

Cheval de bataille du gouvernement, la vitesse a longtemps été l'une des causes d'accidents graves les plus importantes sur les routes françaises. Et si le nombre de décès a été diminué par deux en moins de 20 ans, c'est notamment grâce à l'augmentation des contrôles et à l'apparition des radars fixes. Fatalement, les facteurs de risques évoluent lorsque l'on s'atèle à les éradiquer, et c'est comme cela qu'on constate aujourd'hui que la vitesse n'est plus le principal facteur d'accidents sur nos routes.

Lire aussi:

C'est en tous cas ce que constate l'Association des sociétés françaises d'autoroutes (Asfa), qui établit un bilan sur son réseau. Si le réseau des autoroutes est plus sûr que celui des autres routes, il constate également une baisse de moitié des morts depuis une vingtaine d'années. Il y a eu en 2017 150 accidents mortels sur les autoroutes, causant 166 décès, soit 5% de la totalité des décès enregistrés sur les routes l'an dernier. Et tout ceci se fait alors que depuis 2000, les kilomètres parcourus par les Français chaque année sur autoroute ont progressé de 43%.

Parmi les 166 automobilistes tués en 2017, 26% ne portaient pas la ceinture de sécurité, ce qui rappelle l'importance de cette protection devenue obligatoire en 1973. Sur autoroute, la principale cause des accidents mortels était la fatigue ou la somnolence, qui représente un quart de ces accidents, et 40% des accidents en question ont eu lieu la nuit. Un autre quart des accidents mortels impliquait la prise d'alcool, de drogues ou de médicaments, des facteurs dont la responsabilité est en hausse de 15%.

Vous aimerez aussi:

La troisième cause enregistrée est les chocs avec piétons (14,7%), qui se produisent souvent lorsqu'il y a déjà eu un accident ou une panne et que les automobilistes concernés descendent de leur voiture. Là encore, c'est un rappel de la nécessité de se réfugier derrière la barrière de sécurité puisque la durée de vie d'un piéton sur la bande d'arrêt d'urgence d'une autoroute est de moins de 20 minutes.

C'est seulement en quatrième cause que la vitesse arrive dans les accidents mortels sur autoroute en 2017, avec 12,7% des cas contre plus de 16% l'année dernière. A noter que dans plusieurs cas, il est un facteur aggravant à d'autres causes. Dernière cause principale d'accidents mortels sur autoroute, l'inattention des conducteurs arrive au cinquième rang avec 11,3% des accidents. L'utilisation de smartphones, tablettes et GPS est souvent la cause de ces distractions et elle va malheureusement de paire avec la hausse des accidents impliquant le personnel autoroutier (+ 51%).

 

Découvrez le design du Porsche Macan restylé