Il n'y aura donc pas de Duster sept places.

Aujourd'hui, un constructeur qui veut se développer est bien souvent obligé de miser sur les SUV. Dacia, par exemple, a eu le nez creux en lançant en 2010 le Duster, qui l'a aidé à entrer dans une nouvelle dimension en Europe. Mais contrairement aux marques généralistes ou premium ayant multiplié les nouveautés sur ce segment, le constructeur roumain n'a pas tenté de transformer l'essai avec un SUV plus imposant. Tout simplement parce que les contraintes en matière de positionnement tarifaire ne le lui permettaient pas !

Louise O’Sullivan, patronne de la branche britannique Dacia, a en effet expliqué qu'un SUV aux dimensions plus importantes ne pouvait s'accommoder à la philosophie low cost de la marque. En d'autres termes, il serait trop cher pour une Dacia. L'autre problème, qui n'est pas évoqué par la responsable, c'est qu'un modèle de ce type pourrait grignoter des parts de marché de Renault, et notamment celles du Kadjar.

Lire aussi :

Ces déclarations semblent donc écarter définitivement l'hypothèse d'un Duster allongé à sept places, qui fut parfois évoquée au cours des derniers mois. Un SUV urbain sur le modèle de la Kwid indienne paraîtrait, en théorie, plus adapté à la philosophie de la marque. Néanmoins, un tel modèle ne semble pas à l'ordre du jour. Les prochaines grandes nouveautés de la marque seront donc les nouvelles Logan et Sandero, qui devraient voir le jour à l'horizon 2020.

Source : Autocar