La mise à jour des moteurs continue chez Renault.

Depuis le 1er septembre 2018, Renault et tous les autres constructeurs ont pour obligation d'immatriculer des voitures répondant aux nouvelles normes WLTP. Même si l'ensemble des mises à jour sont prêtes, il faut du temps aux marques pour déployer sur le réseau leurs moteurs remis au goût du jour. La marque au Losange avait d'ailleurs pris un peu d'avance avec ses moteurs essence puisque les nouveaux blocs 1,3 litre et 1,8 litre TCe sont d'ores et déjà homologués grâce à l'ajout d'un nouveau filtre à particules.

Lire aussi

Du côté des moteurs diesel, Renault a pris un peu de retard. Un retard que la marque française rattrape peu à peu avec l'arrivée d'un nouveau moteur diesel pour le Scénic. Exit les blocs 1,5 et 1,6 litre, place à un 1,7 litre Blue dCi qui est équipé de la technologie de traitement des oxydes d'azote (SCR). Cela se matérialise également avec la présence d'Adblue. Ce nouveau moteur diesel est proposé sous deux niveaux de puissance : 120 et 150 chevaux. Pour le moment, celui-ci n'est proposé qu'avec une boîte manuelle. Les variantes avec la boîte robotisée EDC arriveront ultérieurement. D'une manière générale, Renault fait un peu comme les autres constructeurs en resserrant l'étau autour des motorisations diesel. Avant, il existait des variantes de 110, 130 et 160 chevaux.

Il faudra compter 27'700 euros en prix de base pour un Renault Scénic équipé du moteur 1,7 litre Blue dCi de 120 chevaux en boîte manuelle et en finition Life. Il faudra ensuite débourser 29'800 euros pour la finition Zen, 30'400 euros pour la version Limited et enfin 32'300 euros pour la variante Intens. Du côté de la déclinaison de 150 chevaux, la finition Intens sera facturée 34'200 euros et le haut de gamme Initiale Paris 37'800 euros.