La roulette de Macao a encore frappé !

Yann Ehrlacher a effectué une manœuvre spectaculaire lors de la finale du WTCR à Macao, où sa Honda Civic Type R TCR a effectué un 360° à 160 km/h mais a évité plusieurs obstacles avant de reprendre sa course.

L'image est certes moins impressionnante que l'effroyable accident de Sophia Floersch – sans conséquence grave pour les pilotes ni les personnes en bord de piste - dans la course de Formule 3 à Macao, mais la manœuvre n'est reste pas moins spectaculaire.

Engagé dans le WTCR, la coupe du monde des voitures de tourisme, Yann Ehrlacher s'est illustré avec cette figure pour le moins acrobatique au départ de la seconde course de la catégorie, à Macao également.

Yann Ehrlacher Honda Civic Type R TCR

Poussé à l'amorce du premier gros freinage après le départ – le virage de Lisboa – par la Cupra TCR de l'Espagnol Pepe Oriola, le jeune Français a perdu le contrôle de sa Honda Civic Type R TCR qui est partie dans un tête-à-queue à 360°, tapant le rail de l'arrière, avant de se remettre instantanément dans le bon sens.

Mieux encore, alors que la Honda revenait sur les bons rails, elle évitait, grâce aux reflexes de son pilote, le carambolage déclenché par la Cupra de Oriola en perdition, qui éliminait plusieurs voitures dans ce même virage. Ehrlacher passait ainsi entre les gouttes, sans perdre une seule position. Quelques tours plus tard, il signait même le meilleur tour en course, malgré un aileron arrière endommagé, avant de conclure cette course à la sixième place, soit sa position sur la grille de départ.

La caméra embarquée de la Honda #68 offre un point de vue encore plus impressionnant de la manoeuvre.

 

Les trois courses du week-end, le dernier de la saison du WTCR, ont été remporté par Jean-Karl Vernay et Frédéric Vervisch, tous deux sur Audi RS 3 LMS TCR, et Esteban Guerrieri, équipier de Ehrlacher, sur une autre Civic Type R TCR.

Gabriele Tarquini (Hyundai i30 N TCR) s'est adjugé le titre devant Yvan Muller, lui aussi sur Hyundai.