Un processus d'allongement impressionnant !

Les limousines sont le reflet de ce qu'il y a de plus luxueux dans la société. Stars, hommes d'affaires, hommes politiques, les personnes influences sont souvent vues dans ces voitures allongées. Mais s'il ne s'agit au départ que d'une voiture confortable issue du limousin et créée par le carrossier Charles Jeanteaud, le terme limousine définit aujourd'hui essentiellement le sens américain de la "stretch limo", comme elle est appelée de l'autre côté de l'Atlantique.

La plus connue est évidemment The Beast, la Cadillac du Président des États-Unis, qui fait d'ailleurs partie du programme officiel Cadillac Master Coachbuilder. Tout comme Lincoln, qui dispose d'un programme similaire, la marque n'approuve un allongement que jusqu'à trois mètres. Mais de nombreux ateliers existent pour transformer une simple berline en limousine, à l'image de Limoland, qui transforme cette Chrysler 300 en une bête bien plus longue.

Le travail est minutieux, puisqu'il s'agit avant tout de littéralement couper la voiture en deux à la disqueuse. Un travail de précision qui, une fois effectué, est suivi par un éloignement des deux parties. Limoland prend le parti de caler immédiatement les deux moitiés de la voiture à la distance qui sera leur écartement final. Deux barres métalliques sont ensuite insérées dans la base du châssis pour rejoindre les deux moitiés de la voiture. Ensuite, c'est le tunnel de la transmission qui est mis en place, ainsi que l'échappement, avant la mise en place du plancher.

Une sécurité plus difficile à assurer

Deux autres barres métalliques sont ensuite soudées aux deux parties du toit avant l'ajout de montants métalliques pour rigidifier l'ensemble et lui conférer une solidité qui sera renforcée avec l'ajout du toit. Étonnamment, le bar qui est disposé à l'intérieur de la voiture est installé avant les panneaux latéraux de carrosserie.

Une fois peinte, elle reçoit ses vitres, ses finitions, et évidemment tout son mobilier intérieur, constitué de banquettes latérales et positionnées à l'arrière, ainsi qu'un panneau électrique pour faire fonctionner tout cela. La voiture est prête en trois semaines et rejoint un parc déjà conséquent dans le pays.

Néanmoins, les critères de sécurité ne sont pas toujours respectés et en octobre, un accident d'un tel véhicule avait causé la mort de ses 18 occupants ainsi que de deux piétons. La limousine, un 4x4 Ford Excursion, n'était pas passé au contrôle technique et présentait de nombreuses irrégularités, mais la société Prestige Service l'avait remis en circulation contre l'avis de l'autorité des transports.