Les Ford hybrides ou électriques vont se multiplier dans les prochaines années.

Ford vient de dévoiler la feuille de route qui doit lui permettre de renouer durablement avec la rentabilité et de renforcer sa compétitivité sur le Vieux Continent. Et celle-ci comporte deux point essentiels : le partenariat avec Volkswagen que nous avons déjà évoqué, et l'électrification complète de la gamme.

"Tous les nouveaux modèles de Ford en Europe, de la Fiesta au Transit, seront proposés avec une variante électrifiée : hybride ou 100% électrique", explique en effet Ford dans son communiqué. En empruntant cette voie, la marque va en fait suivre une tendance lourde dans l'industrie automobile, de nombreuses marques ayant des objectifs similaires à court ou moyen terme (Volvo, DS, Land Rover, Infiniti, etc). Dans l'immédiat, cet accent sur les motorisations électrifiées sera illustré par le lancement d'une variante hybride de la Mondeo break. La suite du programme n'est pas encore parfaitement connue, même si l'on sait qu'un SUV électrique inspiré de la Mustang doit être lancé en 2020.

En plus d'évoquer ce sujet-là, la marque suggère fortement qu'elle réduira ses effectifs en Europe. Mais dans quelle mesure, ça, elle se garde bien de le dire pour le moment, parlant simplement de "plans d’actions spécifiques pour les pays sous-performants" et d'un "examen stratégique de Ford Sollers en Russie".

En outre, Ford va se pencher sur le cas des modèles qui ne rencontrent pas un franc succès. Certains seront modifiés quand d'autres seront retirés définitivement du catalogue. Le monospace C-Max, par exemple, devrait bientôt disparaître du marché.