Une version revue et corrigée, notamment à l'intérieur.

En marge du Salon de Genève, Kia a levé le voile sur la version restylée de son Niro, qui voit ici la moitié de son cycle de commercialisation marquée par une mise à jour. Le SUV hybride de la marque coréenne représente un enjeu puisqu'il a été vendu à plus de 270'000 exemplaires en trois ans, dont 100'000 ont été écoulés en Europe. 

Cette version rafraîchie possède une esthétique revue par petites touches, mais surtout par un intérieur entièrement remodelé, au centre duquel trône un écran de 8 pouces. Le conducteur, quant à lui, possède à sa disposition un écran de 4,2 pouces en guise d'ordinateur de bord. En option, la taille de ces deux écrans peut être portée respectivement à 10,25 et 7 pouces. Kia a mis l'accent sur une meilleure finition intérieure, avec des matériaux de meilleure qualité mais aussi la possibilité de choisir des couleurs différentes pour l'habitacle. Au volant, on trouve également des palettes pour les changements de vitesses, toujours effectués par une boîte six vitesses à double embrayage. Sous le capot, aucun changement est à noter et le 1.6 litre GDi est toujours associé à un moteur électrique qui permet notamment à la version rechargeable de descendre ses émissions de CO2 à 31.3 g/km en cycle WLTP.

Kia Niro PHEV (2019)
Kia Niro hybride (2019)

Du côté de l'extérieur, on n'a évidemment pas touché à la calandre qui est devenue la marque de fabrique de Kia mais les pare-chocs ont été revus afin d'asseoir un peu plus la stature du Niro sur la route. Les phares avant ont été redessinés pour donner au SUV un air plus méchant, tout comme les feux diurnes du pare-choc avant, qui forment désormais une double flèche.

A l'arrière, la signature lumineuse a également été revue et modernisée, tandis que les feux réfléchissants ont adopté une forme qui rappelle celle des feux diurnes. À l'avant comme à l'arrière, les feux à LED sont disponibles en option, et la personnalisation est au programme sur l'ensemble du véhicule puisque l'on peut choisir entre deux designs pour les jantes de 16 pouces, ou opter pour des jantes bi-ton 18 pouces. 

Au niveau de la connectivité, le système UVO Connect fait son apparition et devrait se démocratiser sur les futurs modèles européens de la marque. Celui-ci sera disponible sur l'écran central du Niro ainsi que sur le smartphone de son propriétaire et pourra offrir de nombreuses données au moyen de sa propre carte SIM, notamment des informations de trafic, des prévisions météo ou encore les prix des carburants. L'application UVO est compatible avec les smartphones Apple et Android et pourra relayer des données du véhicules et des trajets parcourus, tout en permettant par exemple l'envoi d'un itinéraire dans le GPS du Niro. L'écran central sera également compatible avec Android Auto et Apple CarPlay.

Mais outre la connectivité et l'esthétique, c'est aussi sur la sécurité que ce Niro restylé joue le modernisme, puisqu'il embarque de nombreuses assistances, avec un tout nouveau système de freinage d'urgence automatique et un système autonome de Niveau 2 selon Kia, qui est celui emprunté au e-Niro. Ces assistances permettent de faire attention aux panneaux, aux lignes au sol ainsi qu'aux autres véhicules pour contrôler l'accélération, le freinage et la direction du Niro dans le trafic. 

Présenté officiellement à Genève dans les prochains jours, ce Kia Niro Hybrid et sa version rechargeable seront commercialisés en Europe durant le deuxième quart de l'année et Kia propose toujours une garantie de 7 ans ou 150'000 km, comme c'est le cas sur tous ses modèles.