Une version électrique sera à terme proposée.

À l'occasion du salon de Genève, SsangYong dévoile la quatrième génération de Korando, un SUV appartenant au segment du Peugeot 3008 ou du Nissan Qashqai.

Le nouveau Korando, ce sont d'abord des lignes beaucoup moins fades que celles de son prédécesseur. Les designers se sont visiblement inspirés du Tivoli, dont ils ont repris l'épais montant de custode et le pavillon "flottant". Ils ont aussi multiplié les arêtes sur la carrosserie et décoré l'avant comme l'arrière d'un jonc chromé reliant les optiques.

SsangYong Korando
SsangYong Korando

À l'intérieur, la planche de bord est classique mais plutôt élégante avec ses décors métalliques se prolongeant sur les contre-portes. L'instrumentation est numérique et le système d'info-divertissement sur écran de 8" est compatible avec Apple CarPlay et Android Auto. L'équipement complet intègre de nombreuses aides à la conduite comme l'alerte de vigilance, le régulateur de vitesse adaptatif intelligent, l'alerte de circulation transversale ou encore l'aide au maintien dans la voie.

SsangYong Korando

À son lancement, le Korando sera proposé avec deux moteurs, un nouveau quatre-cylindres essence 1,5 litre de 163 ch et le quatre-cylindres diesel 1,6 litre de 136 ch dont profite déjà le Tivoli. Ces mécaniques pourront recevoir une boîte automatique à six rapports à la place de la boîte manuelle à six rapports également. Par la suite, une version tout électrique viendra étoffer la gamme.

Le nouveau Korando arrivera sur le marché européen à la mi-2019. Ses prix n'ont pas été dévoilés, mais ils seront certainement plus compétitifs que ceux de la concurrence. 

Galerie: SsangYong Korando (2019)