La terreur des circuits des années 80...

Dominatrice de la plupart des podiums du Groupe A en Championnat de Finlande de supertourisme au cours des années 80, cette BMW 635 FIA de 1983 s'apprête à reprendre le chemin des circuits…

Pas besoin d'aller fouiller dans sa fiche technique : cette BMW 635 constitue un package des plus sérieux. Les autocollants Castrol et Blaupunkt, ainsi que ses numéros de course soulignés des bandes diagonales, confirment que cette BMW dispose d'un indéniable pedigree en matière de compétition.

Livrée à l'origine en Suède en 1983 sous la forme d'une authentique berline de route 630 Csi, cette BMW a rapidement été préparée par le pilote suédois Tuisku Urpiala. Comme beaucoup de pilotes passionnés, ce dernier a probablement apprécié la ligne, les flancs musculeux et le nez de requin qui constituaient l'aspect de la première BMW Serie 6. Les montants B noirs donnaient également l'impression de vitres latérales continues sur tout le côté de la voiture, une caractéristique si subtile que beaucoup ne s'en aperçoivent que lorsqu'on leur fait remarquer.

BMW 635 Groupe A 1983

Même dans sa forme standard, la série 6 a d'abord été une voiture élégante et pratique, et elle a été conçue de façon à ce que l'on puisse apprécier pleinement sa conduite et son confort. Dotée d'un robuste moteur six cylindres en ligne hautes performances et d'un différentiel à glissement limité, la série 6 était réputée pour sa tenue de route, même si sa direction était un peu plus lourde que celle de la plupart de ses rivales. Il n'est pas étonnant qu'elle ait été prisée par de nombreux pilotes à l'époque.

Au début de sa vie, cette BMW s'est retrouvée dans les ateliers Schnitzer, l'équipe d'usine de BMW, où elle a bénéficié d'une mise à niveau avec notamment un moteur 3.5 litres. Si quelqu'un devait préparer une BMW pour la compétition, c'était bien Schnitzer, qui avait déjà préparé une grande variété de modèles du constructeur allemand depuis la fin des années 1960.

En plus des moteurs, Schnitzer pouvait également régler le châssis, la boîte de vitesses, la suspension, conformément aux spécifications du groupe A. Des essieux avant et arrière BMW Motorsport ainsi qu'une boîte de vitesses Getrag 265/3 à 5 rapports ont été montés. La puissance de cette 635 aurait ainsi été portée au-delà de 300 chevaux, grâce à un moteur reconstruit par Alpina, spécialiste moteur hautes performances, ce qui rendait ce moteur déjà performant, vraiment époustouflant.

Les courses du groupe A ont été populaires car elles ont permis aux amateurs de sport automobile de disputer des compétitions ultra compétitives dans des modèles de véhicules dont ils pouvaient disposer en-dehors des circuits. En tant que spectateur, vous pouviez suivre la course pendant le week-end et acheter la version route de la voiture de votre concurrent préféré le lundi suivant.

Au milieu des années 1980, cette 635 de course a probablement envoyé un bon nombre de nouveaux clients chez les concessionnaires BMW. Elle a pris part à de nombreuses courses entre 1983 et 1988, principalement aux mains de Tuisku Urpiala, et est régulièrement montée sur les podiums du Groupe A dans la catégorie 2000cc +. En 1986, Tuisku s'est classé 3ème du championnat.

BMW 635 Groupe A 1983

Lorsque la E30 M3 est devenue à son tour le modèle de référence, cette 635 s'est retirée des courses sur circuit. Vendue à un nouveau propriétaire en 1988, la 635 s'est reposée pendant plus de deux décennies, à l'exception d'une journée de roulage sur piste en 2004.

Désormais en vente au prix de 268'000$ (235'000€), cette 635 est entièrement restaurée et prête pour la course avec une cage de protection approuvée par la FIA, de nouveaux vérins pneumatiques, des pneus Avon slick, une nouvelle pile à combustible remplie de mousse, une pompe à carburant Bosch 044 avec de nouvelles conduites de carburant, un nouvel embrayage, un volant Tilton ainsi que des équipements de sécurité neufs.

Pour en savoir plus et voir les résultats des courses de l'époque, cliquez ici.

BMW 635 Groupe A 1983
BMW 635 Groupe A 1983