Pour démocratiser l'électrification !

Plus de 20 ans après la sortie de la première génération de la Prius, Toyota est aujourd'hui la marque pionnière dans le domaine de l'automobile hybride, comme le montrent notamment ses résultats d'émissions en Europe, où elle est la marque la moins polluante. Avec une stratégie visant à rendre l'automobile plus propre à l'avenir, Toyota Motor Corporation a décidé de prendre des mesures au sujet de ses brevets et connaissances techniques, afin de promouvoir le développement et la démocratisation des véhicules électrifiés.

Parmi les mesures prises par la marque, on trouve la mise à disposition de 23'740 brevets liés à l'électrification, déjà développés ou en cours de développement, et ce à titre gratuite. Elle a déjà démarré et se poursuivra jusqu'en 2030, Toyota demandant aux entreprises souhaitant les utiliser de prendre contact avec le constructeur pour discuter des modalités d'exploitation et des conditions de licences spécifiques.

"Étant donné le nombre important de demandes concernant l’électrification des véhicules que nous recevons de la part d’entreprises qui reconnaissent la nécessité de promouvoir les technologies d’électrification des véhicules, dont la technologie hybride, nous sommes persuadés que le moment est venu de travailler ensemble", a déclaré Shigeki Terashi, membre du conseil d’administration et Vice-Président de Toyota Motor Corporation. "Si le nombre de véhicules électrifiés croît de manière significative dans les 10 prochaines années, ils deviendront la norme. Nous espérons jouer un rôle en vue d’accompagner ce changement."

2019 Toyota Prius AWD-e
2016 Toyota Mirai: Review
2017 - Toyota Prius Rechargeable

Certains brevets sont déjà disponibles depuis 2015

Toyota explique que ces brevets portent essentiellement sur les technologies de pointe que l'on retrouve dans les véhicules hybrides et hybrides rechargeables, et surtout dans les moteurs hybrides de la marque. Outre les technologies visant à réduire le coût et l'encombrement de ces technologies, les brevets portent également sur des pièces telles que les moteurs électriques, les unité de contrôle de puissance et les divers systèmes de contrôle, qui peuvent être utilisées sur les véhicules hybrides de tous types, et aussi sur les voitures à hydrogène.

Concernant les piles à combustible, justement, Toyota a déjà libéré 5680 brevets sur les voitures en utilisant depuis janvier 2015, ainsi que 2590 brevets sur les moteurs électriques, 2020 sur les unités de contrôle de puissance, 7550 sur les systèmes de contrôle, 1320 concernant l'ensemble boîte-pont, 2200 sur les chargeurs et 2380 brevets sur la pile à combustible elle-même. 

Enfin, Toyota proposera également un soutien technique aux entreprises souhaitant disposer de ces brevets, comprenant notamment une explication des systèmes et technologies et un accompagnement spécifique pour les réglages des véhicules utilisant ces technologies. Cela permettra notamment à des constructeurs utilisant ces brevets de rendre leurs nouveaux véhicules hybrides meilleurs "en termes de rendement et de silence", comme l'explique Toyota, qui va trouver là un avantage supplémentaire à partager ses technologies.

'