Sur route et dans les airs !

On vous a beaucoup parlé des plus beaux modèles de l'édition 2019 du Salon de Genève, qui s'est tenu au début du mois de mars. La Bugatti La Voiture Noire a notamment impressionné, tout comme la nouvelle Ferrari F8 Tributo, ou encore la Lamborghini Aventador SVJ Roadster. Mais d'autres créations, bien moins populaires, ont également attiré notre attention, à l'image du Pal-V, une voiture volante fabriquée aux Pays-Bas.

Au niveau de l'aspect, malgré des formes plutôt fluides et futuristes au niveau de la carrosserie, ce sont surtout les hélices repliées qui impressionnent lorsque le Pal-V est en position route. Presque rangées au dessus de la voiture, elles rejoignent à l'arrière une dérive verticale, qui est derrière les deux roues arrière du véhicule.

D'une longueur de 4 mètres dans cette configuration, le Pal-V est homologué pour rouler quand il est en "Drive mode". D'un poids de 664 kilos, il ne consomme pas beaucoup d'essence (SP 95, 95-E10 ou 98) puisqu'il est capable de rouler sur 1315 kilomètres. Ses 100 chevaux lui permettent d'atteindre 160 km/h en vitesse de pointe et d'abattre le 0 à 100 km/h en 9 secondes, ce qui reste plutôt raisonnable pour un véhicule de ce type.

Pal-V - La voiture volante
Pal-V - La voiture volante
Pal-V - La voiture volante

Il lui faut ensuite entre trois et cinq minutes pour déplier ses ailes, et ainsi se retrouver en "Flight Mode", où sa hauteur passe de 1m70 à 3m20 et sa longueur de 4m à 6m10. Le diamètre des hélices est par ailleurs de 10,75 mètres, il sera donc difficile de les déployer n'importe ou, et une piste dédiée à cet effet semble toutefois largement indiquée. En vol, la vitesse de croisière à haute altitude est de 160 km/h, l'appareil pouvant atteindre 3500 mètres de hauteur, et sa vitesse maximale est, comme sur terre, de 180 km/h. En vol, son autonomie se situe, notamment selon les conditions, entre 350 et 500 kilomètres.

L'ambiance de l'habitacle pose clairement l'idée du véhicule, puisque l'on retrouve un volant de voiture, installé cependant dans un environnement de cockpit d'avion. De nombreux contrôles permettent alors de gérer le vol, tandis qu'il se dirigera de la même manière qu'une voiture lorsqu'il est au sol.

Photos : Emmanuel Touzot / Motor1.com

'