L'occasion d'écouter le V8 chanter !

L'arrivée d'un nouveau Cheval Cabré est toujours un événement. Et celle de la Ferrari F8 Tributo a pris tout le monde de court, à peine quatre ans après celle qu'elle vient remplacer, la 488 GTB. Au salon de Genève 2019, début mars, on a donc découvert celle qui fait déjà mieux, ou presque, que la 488 Pista, la version ultime de la 488 GTB. Et tout ça dans sa version "de base" ! Pas étonnant que Ferrari la présente comme "la berlinette V8 de série la plus rapide et la plus excitante de l'histoire" de la marque !  

Galerie: Ferrari F8 Tributo au salon de Genève 2019

D'ailleurs Ferrari a décidé de nous en mettre plein la vue dans une nouvelle vidéo dans laquelle la F8 Tributo nous montre toute l'étendue de ses talents de sportives. Et nous rappeler quelques chiffres importants sur la voitures.

Pour rappel, la F8 Tributo se dote du V8 3902 cm3 biturbo lequel revendique pas moins de 720 chevaux, disponibles à 8000 tr/min. Le couple lui est annoncé à 770 Nm à 3250 tr/min. De quoi exhiber 0 à 100 km/h en moins de 3 secondes, 2,9 secondes, 200 km/h atteints en 7,8 secondes et une vitesse maximale de 340 km/h. Plus légère de 40 kilos que la 488 GTB qu'elle remplace, elle est également 6% plus rapide en virages...

Évidemment pour calmer les ardeurs d'un tel pur-sang, Ferrari a pu compter sur le soutien de Brembo. Le fait d'avoir développé un étrier "extrême" se traduit tout d'abord par une réduction significative du poids des masses non suspendues (plus de 3 kg) et une meilleure sensation sur la pédale de frein, avec une absorption optimale. Le corps de l'étrier ainsi conçu permet également une meilleure ventilation, avec une diminution de la température du liquide de frein de plus de 30 °C. Visuellement identiques, les étriers avant et arrière sont différents avec six pistons à l'avant, et quatre pistons à l'arrière (l'arrière intègre le stationnement électrique). Les disques Brembo CCM complètent le système de freinage, permettant une réduction de poids de 50% par rapport aux disques en fonte.

'