En cause, un problème électronique qui empêche les essuie-glaces de fonctionner correctement.

Mazda a présenté en novembre 2018 la nouvelle génération de la Mazda3. Mais la marque japonaise n'en a pas fini avec la précédente génération, qui vient d'être rappelée un peu partout dans le monde. En effet, Mazda a annoncé le rappel de 187'798 Mazda3 aux États-Unis, 70'700 unités en Australie et plus de 51'000 exemplaires au Canada. Il se trouve que la compacte a un problème électronique qui empêche les essuie-glaces de fonctionner correctement. Ce défaut est dangereux et peut provoquer des accidents mettant à mal le constructeur nippon. 

Ainsi, Mazda n'a pas d'autres choix que d'envoyer une notification à tous les propriétaires d'une Mazda3 produite entre 2016 et 2018, afin qu'ils puissent convenir d'un rendez-vous à l'atelier et corriger ce problème. En France et en Europe, Mazda n'a pas lancé d'alerte, il semblerait donc que les unités vendues sur le Vieux Continent ne soient pas concernées par ce défaut de fabrication. 

Les rappels sont très courants dans l'industrie automobile, ils permettent aux constructeurs de corriger des problèmes survenus après la commercialisation et la livraison d'un modèle. Certains couacs sont plus urgents que d'autres, mais dans tous les cas, il est préférable pour une marque de lancer un rappel pour éviter les complications. Avant Mazda, c'est Ferrari qui a rappelé 2000 véhicules à cause d'un risque d'incendie !

La Mazda3 est une concurrente aux Volkswagen Golf, Peugeot 308, Renault Mégane etc. Aux USA, la Mazda3 s'est écoulée à plus de 64'000 exemplaires en 2018. Au même moment, les ventes de la Mazda3 en Europe étaient de 38'514 exemplaires. 

Sources : CNET, le Guide de l'Auto, Motoring

'