Un modèle indissociables du Deuxième conflit mondial...

En 1940, les Etats-Unis ne sont pas encore officiellement entrés en guerre, mais le conflit mondial faisant rage depuis deux ans incite l'armée américaine à se doter d'un engin destiné à des tâches diverses, robuste, et surtout capable de se frayer un chemin sur tout type de terrain. Un cahier des charges sera ainsi envoyé à pas moins de 135 constructeurs.

Un cahier des charges précis mais surtout un impératif de délai de production extrêmement serré puisque, alors que le conflit gagnait en intensité sur le vieux continent, et que la menace japonaise se faisait de plus en plus pressante, les constructeurs ne disposaient que de 49 jours pour soumettre leur prototype, et 75 jours pour présenter 70 véhicules de test.

Willys M38 Jeep (MC) 1950–52 2

Des délais que seule la Bantam Car Company pouvait respecter, et ce fut cette société qui raflait la mise avec son prototype. Mais, bien vite, la société de Pennsylvanie ne pouvait suivre le rythme de production demandé et l'armée US se tournait vers Willys, qui faisait partie des constructeurs consultés à l'origine. Willys produisait ainsi son propre buggy, le MB (photo ci-dessus), suivant les plans fournis par le gouvernement, qui en avait acquis les droits.

Mais, après l'attaque de Pearl Harbor par le Japon en décembre 1941, qui déclenchait l'entrée en guerre cette fois officielle des Etats-Unis, la cadence de production s'accélérait et Ford fut à son tour sollicité pour compléter l'effort de guerre, et la compagnie à l'ovale bleu se lançait elle aussi dans la production de son propre 4x4, baptisé GPW, toujours d'après le même modèle.

Ford GPW '1942–45 2

Le Willys MB et le Ford GPW (ci-dessus) allaient être rassemblés sous la même domination, la Jeep. Une appellation dont l'origine reste encore floue. Elle pourrait évoquer les initiales GP ("General Purpose" ou "Emploi multiple" en Français), mais le nom "Jeep" serait aussi apparu dès la Première Guerre Mondiale pour évoquer tout engin motorisé en phase de test.

Engagé sur de nombreux terrains, dans des fonctions aussi diverses que variées, la Jeep était dotée d'un moteur 2,2 litres développant 60 chevaux. Sa vitesse maximale est de 105 km/h. La Jeep a été produite entre 1941 et 1945, à près de 650'000 exemplaires – environ 360'000 exemplaires pour le Willys MB et 280'000 pour le Ford GPW, la dernière petite partie de cette production étant composée par le Ford GPA "Seep", plus confidentiel. Son image est indissociable de la Seconde Guerre Mondiale, et du Débarquement que l'on célèbre à l'heure actuelle.

De nombreuses Jeep (Willys MB ou Ford GPW), ont traversé les décennies pour arriver jusqu'à nous. Certaines sont disponibles à la vente à des tarifs compris entre 15'000 et 30'000€ environ.

Intérieur Willys M38 Jeep (MC) '1950–52
'