Découvrez les véhicules de la marque Wey, qui ont comme un air des SUV de PSA...

Alors que Peugeot fait partie des absents du salon de Francfort 2019 (jusqu'au 22 septembre), comme de nombreux autres constructeurs, certains visiteurs se sont sûrement frotté les yeux en passant devant le stand de Wey. Ce constructeur chinois, marque premium du grand groupe Great Wall, exposait en effet plusieurs nouveautés, qu'il s'agisse du VV7 GT PHEV, ou du concept Wey-S. Sauf qu'en les regardant, on a quand même l'impression d'être face à des SUV du groupe PSA...

Les clones chinois de véhicules européens ne datent pas d'hier. Mais rarement des constructeurs français s'étaient retrouvé plagiés à ce point. Commençons donc par ce Wey VV7 GT PHEV, un SUV coupé hybride rechargeable, dont la face avant copie très clairement celui du DS 7 Crossback !

Wey-GT, il SUV plug-in che fa il verso alla Urus
Wey-GT, il SUV plug-in che fa il verso alla Urus

 

fezjnfez

feozf

La forme de la calandre, le capot affleurant, le dessin des optiques, jusqu'à la forme du bouclier qui reprend les moustaches (lumineuses sur le DS 7 Crossback, pas sur le Wey), difficile de ne pas voir la parenté entre le design des deux véhicules. 

Puisque l'on parle de ce Wey VV7 GT PHEV, sachez que si sa motorisation n'a pas encore été révélée, il devrait embarquer un moteur 2.0 litres essence, associé à un moteur électrique, pour une puissance de 227 ch au total et 385 Nm de couple. Le 0 à 100 km/h est même annoncé en moins de 6 secondes.

Certains soutiendront évidemment que la ressemblance entre les deux protagonistes s'arrête là. C'est en partie vrai. Le Wey est en effet un SUV coupé, comme les BMW X6 et autres Mercedes GLE Coupé. Donc rien à voir avec le SUV français. Si ce n'est que pour la partie arrière aussi les designers de Wey s'en sont donné à cœur joie dans les références esthétiques européennes.

Wey-GT, il SUV plug-in che fa il verso alla Urus
Wey-GT, il SUV plug-in che fa il verso alla Urus

Si nos collègues italiens de Motor1.com y voient une référence à leur Lamborghini Urus, comme en témoigne cette comparaison ci-dessus, de notre côté on y verrait surtout des optiques que l'on croirait dessinées par Peugeot ! Notamment avec cette signature lumineuse, comme les fameuses griffes du Lion, que l'on retrouve sur la plupart de la gamme depuis l'arrivée du 3008 de seconde génération.

Et puisque l'on parle de Peugeot et que l'on se trouve toujours chez Wey, la ressemblance est encore plus frappante avec ce second modèle du constructeur chinois : le Wey-S. Ce qui n'est encore qu'un concept est surtout une copie assez flagrante de notre tout dernier Peugeot e-2008 !

Wey
2020 Peugeot e-2008

À commencer évidemment par cette couleur, un bleu électrique, qui symbolise aussi, comme par hasard, pour Wey, la mobilité zéro émission. Les feux avant quant à eux reprennent les griffes lumineuses de chez Peugeot. Il y a même la "canine" verticale à LED dans le bouclier !

Wey
2020 Peugeot e-2008

fi profil on note que les plis de carrosserie, avec des angles saillants sont également proches entre le Wey-S et le Peugeot e-2008. Tandis que c'est sans doute à l'arrière que la ressemblance entre les deux est la plus frappante.

Wey
2020 Peugeot e-2008

À l'intérieur en revanche, on ne peut pas dire que la ressemblance soit frappante. Il y a évidemment cet écran central "flottant" sur le haut de la planche de bord. Mais il y a tellement de constructeurs à proposer ça...

Wey
Peugeot e-2008 2019

Aucune info sur le concept Wey-S malheureusement. Si ce n'est évidemment qu'il est 100% électrique et qu'il préfigure le futur premier modèle zéro émission de Wey. Sa présence au salon de Francfort 2019 est-elle un signe qu'il sera commercialisé aussi en Europe ? Rien n'est moins sûr. Le Peugeot e-2008 peut être tranquille. 

Galerie: Wey au salon de Francfort 2019