Contrairement à ce que l'on aurait pu croire, la Lamborghini Sián n'est pas la prémisse de la future Aventador.

"S'il y avait une certaine proximité entre la Lamborghini Reventón et l'Aventador, ce ne sera pas le cas entre la Sián et la prochaine génération d'Aventador", a affirmé Mitja Borkert, le responsable du design chez Lamborghini, à nos confrères de chez Autocar à l'occasion de la dernière édition du Salon de Francfort. Voici une déclaration qui aura au moins eu le mérite d'être claire et qui balaie d'un revers toutes les spéculations autour de la prochaine Aventador. Il faut dire qu'elles sont nombreuses. En effet, l'Aventador actuelle, qui date de 2011, approche de la fin et sa remplaçante commence à se faire attendre. Bonne nouvelle, le V12 atmosphérique sera conservé, mais ce dernier sera étayé d'un moteur électrique pour plusieurs raisons, dont deux principales : tenter de diminuer au maximum les émissions polluantes mais aussi franchir un nouveau cap en matière de performances.

Une multitude de sources d'inspiration

Est-ce que la Sián va influencer le style de n'importe quel autre modèle Lamborghini d'ici les années à venir ? La réponse du designer est là aussi tout aussi explicite : "C'est un non clair". Lorsque les équipes de Mitja Borkert ont débuté leurs travaux concernant la Sián, ils se sont inspirés de plusieurs sources, dont notamment des motos sportives, mais aussi des voitures d'endurances des années 1960 à 1970. Certaines séries limitées récentes issues directement de la marque ont façonné le design de la Sián, mais à l'inverse cette fois-ci en, en poussant plutôt les équipes à aller dans la direction opposée. "Après la Veneno, après toutes ces voitures, je voulais avoir un système aérodynamique intégrée spécifique. Je ne voulais pas d'une autre voiture avec un spoiler visible. Je voulais avoir quelque chose de complètement nouveau pour l'efficacité aérodynamique et le design", a-t-il expliqué. Les petits évents en fibre de carbone au-dessus des feux arrière sont l'exception qui confirme la règle. Le reste de la voiture est un savant exercice d’aérodynamisme dissimulé.

Pas une seule Sián identique

Pour rappel, Lamborghini prévoit de fabriquer seulement 63 exemplaires de la Sián, une voiture équipée d'une motorisation hybride qui développe en tout 819 chevaux. Évidemment, chaque modèle a d'ores et déjà été vendu, notamment lorsque la voiture a été présentée à huis clos à quelques potentiels clients, qui n'ont visiblement pas hésité longtemps avant de sortir leur carnet de chèques. Les acheteurs travailleront d'ailleurs en étroite collaboration avec les équipes de Mitja Borkert afin de personnaliser presque tous les aspects visuels de leur future acquisition, y compris la couleur de la carrosserie et les roues. "Nous voulions créer un chef-d’œuvre, chaque voiture sera complètement différente. c'est ma promesse", affirme le designer.

'

Galerie: Lamborghini Sian