L'objectif du gouvernement est d'installer près de 400 radars tourelles avant la fin de l'année.

En France, à la date du 20 septembre 2019, on compte 133 radars tourelles. Au mois de juillet, leur nombre n'était que de 58 ; cela montre leur évolution rapide en seulement quelques mois. Et la tendance n'est pas prête de s'arrêter, puisque le gouvernement veut installer à terme près de 400 radars tourelles dans l'Hexagone, qui remplaceront les radars existants dont une bonne partie a été dégradée lors du mouvement des Gilets Jaunes.

Où sont-ils installés ?

Selon Capital, les radars tourelles sont installés dans 42 départements français dont Le Gard, les Bouches-du-Rhône, l’Hérault, le Loiret et la Haute-Vienne. A contrario, certains départements ne disposent pas encore de ces radars. C'est le cas du Finistère, de l’Essonne, du Val-d’Oise, des Alpes-Maritimes, du Var et du Pas-de-Calais.

À peine installés, ces cabines sont la cible de dégradations en tous genres. Certains appareils sont découpés, d'autres sont incendiés ou mis hors d'usage grâce à l'emploi de peinture. C'est un nouveau phénomène qui inquiète, c'est pour cette raison que ces appareils vont être équipés de caméras afin de repérer et d’identifier les casseurs. Ils risquent jusqu'à 100'000 euros d'amende et cinq ans d’emprisonnement. 

Qu'est-ce que c'est ?

Les radars tourelles, on vous en parle depuis un bon bout de temps. Ce sont les radars de nouvelle génération, qui comme vous vous en doutez, sont bien plus efficaces et redoutables que les radars d'ancienne génération. Ils sont tout d'abord placés à quatre mètres du sol et ils peuvent verbaliser pour différentes raisons. Il y a la vitesse, mais pas seulement, car les radars tourelles sont capables de repérer les automobilistes au téléphone, ceux qui grillent le feu rouge. Ces radars que l'on appelle aussi Mesta Fusion 2, peuvent aussi verbaliser un conducteur qui dépasserait par la droite, qui ne respecterait pas les distances de sécurité et qui circulerait sur la bande d'arrêt d'urgence. Bref, c'est le radar le plus redoutable du moment, d'autant qu'il peut flasher dans les deux sens de circulation et surveiller plusieurs voies grâce à sa portée de 200 m.

'
Source: Capital