Unique en son genre.

Une voiture d'une autre époque

De nos jours, les voitures embarquent des moteurs de trois, quatre, cinq ou six cylindres. Il est plus rare de croiser des voitures équipées d'un moteur V8 ou V10, et encore moins une sportive à V12. Cela n'a pas toujours été le cas, car à l'époque, le monde se souciait peu de la pollution de la planète. En fabriquant de gros moteurs, les constructeurs ne s'exposaient à aucune sanction et le public était coutumier des grosses cylindrées. Tout était permis, ou presque, alors pourquoi ne pas assembler des moteurs plus monstrueux ? 

En 1987, alors que BMW voulait dézinguer Mercedes-Benz et sa satané Classe S, le constructeur de Munich s'est armé d'un moteur V16, qu'il logea sous le capot de sa toute récente Série 7 (E32). Ce projet a été mené par trois ingénieurs, qui durant plusieurs mois, ont imaginé cette terrible BMW Série 7. C'est la seule et unique BMW équipée d'un moteur V16, qui comme vous l'aurez deviné, n'a jamais été produite en grande série. La marque n'a pas donné son feu vert pour la commercialisation de ce projet, après tout, la BMW 750i et son V12 suffisaient amplement.

BMW 750iL V16 Goldfish
BMW 750iL V16 Goldfish

Un projet fou

Ce projet fou porte le nom suivant : BMW 750iL V16 'Goldfish'. Les ingénieurs sont partis d'une BMW 750i, qu'ils ont transformée mécaniquement et physiquement pour repousser les limites. Ils ont ajouté quatre cylindres au moteur V12 qui cube à 6,7 litres. Ce bloc atypique développe 408 ch pour un couple de 625 Nm. De nos jours, cela peut sembler 'normal', car même une Mercedes-AMG A 45 S développe 421 ch tout en ayant 12 cylindres de moins. Mais il faut remettre les choses dans leur contexte, en 1987, une berline de 408 ch animée par un V16, ce n'était pas mal du tout ! 

BMW 750iL V16 Goldfish

Le moteur de ce prototype était tellement encombrant que le système de refroidissement a été relégué dans le coffre. Pour l'alimenter en oxygène, deux prises d'air ont été creusées aux ailes arrière de la berline. BMW a aussi greffé une calandre ajourée entre les demi-feux arrière pour libérer et extraire la chaleur. Pour ne rien gâcher, BMW a associé au moteur V16 une boîte manuelle à six rapports ! Cet avion de chasse peut passer de 0 à 100 km/h en 6,0 secondes et filer à 280 km/h, au lieu de ça, il coule des jours heureux dans le musée de Munich.  

BMW 750iL V16 Goldfish
BMW 750iL V16 Goldfish
 

Galerie: BMW 750iL V16 Goldfish