Si vous souhaitez vous en offrir une, ce sera maintenant sur stock. Il en resterait une petite vingtaine au sein du réseau français.

Alfa Romeo et la 4C, c'est maintenant terminé. En effet, le constructeur vient d'officialiser l'arrêt de la production de sa petite sportive commercialisée depuis 2013 en Coupé et 2015 en version Spider. Si la production s'arrête, il en reste toutefois en stock, toutes immatriculées et disponibles, mais il n'y en aura certainement pas pour tout le monde puisqu'il en resterait une petite vingtaine au sein du réseau français. Pour rappel, l'Alfa Romeo 4C est animée par un quatre cylindres turbo développant 240 chevaux. Elle se distingue surtout par son poids plume avec seulement 895 kilos sur la balance. Nous en avions pris d'ailleurs le volant il y a quelques mois pour profiter, une dernière fois donc, des sensations si uniques qu'offrent la petite italienne.

Adieu les petites sportives ?

L'arrêt de la production s'inscrit clairement dans la nouvelle stratégie de la marque, qui vient d'ailleurs d'annoncer l'abandon de ses projets de sportives pour rationaliser la gamme. Malgré les Giulia et Stelvio, Alfa Romeo traverse une période de trouble, notamment en Europe où la marque n'est pas présente sur les segments clés, c'est-à-dire les petits SUV et les citadines. Le Tonale, qui arrivera d'ici 2021, viendra sûrement remettre un peu d'ordre dans tout ça, mais Alfa Romeo reste encore absent du marché des citadines depuis l'arrêt en 2018 de la MiTo. Du côté des compactes, la vieillissante mais toujours séduisante Giulietta restera au catalogue durant toute l'année 2020, mais elle ne devrait pas avoir de remplaçante, à moins que...

Le groupe PSA comme héros salvateur ?

À moins que le groupe PSA, sous l'impulsion de Carlos Tavares, vienne mettre son grain de sel. La fusion entre PSA et FCA semble en bonne voie, et cela pourrait changer la donne pour Alfa Romeo, qui pourrait profiter des technologies présentes du côté de chez PSA pour étoffer sa gamme, notamment en Europe, où la firme italienne souffre. Quoi qu'il en soit, à une époque où le rationnel fait désormais parti de la stratégie de tous les constructeurs, notamment pour faire face au législateur et aux enjeux écologiques, Alfa Romeo devra prendre un virage à 180 degrés.

Galerie: Alfa Romeo 4C Competizione et Italia