À peine arrivée en concession, la nouvelle Opel Corsa s'affiche déjà à des loyers plutôt attractifs.

Vous n'êtes certainement pas passé à côté l'année dernière de la toute nouvelle Opel Corsa. Celle qui hérite de la plateforme et des moteurs de la nouvelle Peugeot 208 est déjà arrivée en concession, et la marque débute d'ores et déjà avec une communication assez agressive à son sujet. En effet, en arpentant comme chaque semaine les offres du moment chez les constructeurs, nous sommes tombés sur l'Opel Corsa à partir de 119 euros par mois, soit 10 euros de moins qu'une Peugeot 208 ou encore qu'une Renault Clio. Alors, est-ce une vraie bonne affaire à ce tarif ?

Quelle voiture pour ce prix là ?

Quand Renault se moque du monde avec une Clio à partir de 129 euros par mois avec un moteur essence de 65 chevaux, du côté de chez Opel, tout comme chez Peugeot, on est un peu plus sympa puisqu'on vous donne celui de 75 chevaux. De toute façon il n'y en a pas en dessous. Comme chez les constructeurs français, la voiture affichée sur l'encart promotionnel chez Opel n'est pas celle de l'offre. Celle de l'offre, c'est une Opel Corsa 1,2 litre PureTech de 75 chevaux avec une boîte manuelle à cinq rapports et en finition "Edition", soit le deuxième niveau de finition. C'est mieux que chez Peugeot, puisque la 208 à 129 euros par mois concerne le niveau de base.

En revanche, si on s'attendait encore à une couleur blanche commerciale, la Corsa qui concerne l'offre est livrée de série avec la peinture métallisée "Orange Fizz". Visiblement on aime les voitures colorées chez PSA puisque la 208 d'entrée de gamme est livrée d'emblée avec une couleur jaune. En termes d'équipements, nous retrouvons, de série, la climatisation, le régulateur de vitesse, un écran de 4,2 pouces, l'allumage automatique des feux ou encore l'aide au maintien dans la voie. Sur ces deux derniers points, la Corsa prend une longueur d'avance sur la 208 de base puisque la sochalienne ne propose pas ces équipements sur sa finition d'entrée de gamme. Du côté des choses moins sympas, il n'y a pas de jantes mais de simples enjoliveurs de 15 pouces et il n'y a pas non plus d'instrumentation numérique.

Sous quelles conditions ?

Il s'agit d'une location longue durée sur 48 mois et 40'000 kilomètres maximum. Cela représente environ 816 kilomètres par mois, soit un peu moins de 30 kilomètres par jour. Pour cette offre, il faudra également verser un premier loyer de 1600 euros. Contrairement à l'offre de Peugeot, l'offre d'Opel est soumise à la condition de reprise d'un véhicule "d’une puissance réelle inférieure ou égale à celle du véhicule neuf acheté", précise la marque et avec une aide à la reprise de 1500 euros. Pour les véhicules hors estimation "reprise Opel", la reprise forfaitaire est de 1500 euros. Si Opel ne le précise pas vraiment, il s'agit sans doute d'une voiture éligible à la Prime à la conversion.

L'offre est valable jusqu'au 30 janvier 2020, mais elle sera sans doute reconduite et peut-être ajustée par la suite. L'offre contient également la garantie et les trois premiers entretiens périodiques. Vous n'aurez donc pas à vous soucier de cela durant vos quatre ans de location, hormis si vous avez des pièces d'usure à changer (pneumatiques...), qui seront dans ce cas à votre charge.

Combien ça coûte au final ?

Alors, bonne affaire ou pas ? Sur quatre ans, avec 47 loyers à 119 euros par mois et un premier apport de 1600 euros, cela représente 7193 euros, soit environ 63 % du prix initial de la voiture, qui est de 11'400 euros (prix remisé et avec Prime à la conversion), hors frais d'immatriculation.  

N'oublions pas que cette offre est bien une location longue durée (LLD) et non une location avec option d'achat (LOA), vous n'aurez donc pas la possibilité de racheter votre voiture à la fin de votre contrat, ni même la possibilité de jouer sur le montant des mensualités en augmentant ou diminuant la valeur résiduelle, contrairement à la LOA. N'oubliez pas également qu'au moment de rendre la voiture, votre concessionnaire pourra vous facturer des frais de remise en état.

Les avantages de l'offre...

Le prix, car une voiture neuve relativement bien équipée pour 119 euros par mois, c'est assez avantageux. Malgré tout, le prix aurait sans doute pu être encore inférieur, nous vous expliquerons pourquoi juste en dessous. Opel ne se contente pas de vous offrir un moteur ridiculement faible puisqu'il s'agit d'un moteur de 75 chevaux. Ce n'est évidemment pas un foudre de guerre mais c'est bien évidemment plus polyvalent par rapport au bloc de 65 chevaux de la Renault Clio d'entrée de gamme. En plus de ça, la garantie et l'entretien sont inclus pendant toute la durée de votre contrat.

... et ses inconvénients !

Comme d'habitude, c'est le kilométrage qui cloche. 40'000 kilomètres sur quatre ans, ce n'est franchement pas assez pour une voiture amenée à être utilisée tous les jours et même plus encore. Vous pouvez toujours négocier avec votre concessionnaire plus de kilomètres, mais attention, vous risquez de sortir de l'offre et les loyers peuvent s'envoler.

Comme énoncé un peu plus haut, nous pensons que les loyers auraient pu être un peu plus bas, dans le sens où vous payez tout de même 63 % de la valeur de la voiture. Tout en sachant que vous la gardez quatre ans et qu'elle n'est pas à vous ensuite, le concessionnaire qui la reprend la revendra certainement en occasion à plus de la moitié de sa valeur, les voitures neuves perdant en moyenne 40 à 50 % de leur valeur initiale en l'espace de quatre ans. Cela dit, étant donné que la voiture en question est assez "basique" et peu optionnée, le concessionnaire devra sans doute l'afficher un peu plus bas que la cote au moment de la revendre. Mais ça, ce ne sera plus votre affaire.