Chez Mini, on réfléchit à lancer une biplace pour retrouver des couleurs.

L'an dernier, le Groupe BMW a vu ses ventes progresser de quelques pourcents, ils s'établissent à 2,5 millions d'unités. Cependant, au même moment, Mini, un constructeur du groupe, a connu une baisse de 4 %, tandis que BMW M a enregistré une hausse de 32 % pour atteindre plus de 135'000 unités dans le monde ! Mini a réalisé que le marché mondial est prêt d'accueillir davantage d'opportunités dans le domaine des voitures de sport. Si Mini possède déjà la puissante JCW GP, elle n'écarte pas totalement l'idée d'une voiture plus rapide, prête à prendre de front des modèles comme l'Alpine A110.

Galerie: Mini Superleggera Vision

Les journalistes australiens de Motoring ont eu l'occasion de parler au responsable de la communication de Mini, Andreas Lampka, lors du lancement de la Mini Electric à Miami. Bien que la gamme actuelle se compose de modèles à traction et à moteur avant, avec une transmission intégrale pour certaines versions, il y a de fortes chances qu'un modèle à moteur central obtienne bientôt le feu vert. Oh, et vu la direction que prend Mini, cette voiture n'aurait pas nécessairement de moteur à combustion non plus. Interrogé, M. Lampka a répondu que la Mini Superleggera, qui a été mise de côté, pourrait finalement être produite...

"Voyons comment la marque se développe. Car oui, c'est une période passionnante pour Mini. Nous sommes convaincus de prendre les bonnes décisions et de l'autre côté, vous ne savez pas quel sera le prochain défi pour la marque", a-t-il déclaré. Révélée pour la première fois en 2014, la Mini Superleggera est une biplace légère conçue en partenariat avec Carrozzeria Touring Superleggera. Elle était censée être propulsée par un moteur électrique, mais les responsables de la marque ont décidé à l'époque de mettre l'idée en veilleuse. Les choses semblent bouger, nous verrons si cette voiture obtient finalement l'autorisation des responsables pour être produite dans un avenir proche.