Comme sur des skis.

Modèle : Mercedes-Benz F400 Carving

Présentation : Salon de Tokyo (2001)

Spécificités techniques : Moteur six cylindres 3,2 litres de cylindrée, 218 ch, propulsion, boîte de vitesses manuelle à 5 rapports à commande électro-hydraulique, contrôle actif du carrossage, système de direction électronique (steer-by-wire), système de freinage électronique (brake-by-wire), disques de frein en céramique renforcée de fibres de carbone, système hydropneumatique actif avec Active Body Control (ABC), cadre en aluminium avec carrosserie en CFRP, système électrique de 42 volts.

Présentation

Les concepts sont une longue tradition chez Mercedes.Benz. En 1997, la société a acquis des connaissances approfondies pour le réglage actif du carrossage des roues d'un véhicule avec le concept F300 Life Jet. Les ingénieurs ont ensuite étendu leurs recherches à un véhicule à quatre roues et ont présenté en 2001 le F400 Carving. 

Dans les virages, les roues extérieures s'inclinent jusqu'à 20 degrés afin d'augmenter sensiblement la stabilité du véhicule et de réduire tout risque de dérapage. Pour ce faire, l'électronique a été combinée à la mécanique. Des capteurs mesurent la vitesse, l'accélération, l'angle de braquage et le comportement du véhicule. Ils envoient par la suite des signaux aux actionneurs hydrauliques des roues extérieures pour qu'ils puissent réguler l'inclinaison des roues. Quant aux pneus situé à l'intérieur, ils restent en position normale.

Mercedes F 400 Carving

En raison des forces latérales élevées sur les roues extérieures, l'accélération latérale de la Mercedes F400 a été jusqu'à 28 % supérieure à celle des voitures de sport à châssis conventionnel. En cas de risque de dérapage dû à un sous ou survirage, le système utilise un puissant système hydraulique pour amener temporairement une ou plusieurs roues dans une inclinaison calculée avec précision, augmentant les forces de guidage latéral et stabilisant ainsi le véhicule.

Lors d'un arrêt d'urgence, les quatre roues pouvaient être renversées à la vitesse de l'éclair, de sorte que seuls les côtés intérieurs des roues avec leur bande de roulement à friction optimisée soient en contact avec la route. Cela a permis de réduire la distance de freinage de 100 km/h de cinq bons mètres. Les pneus étaient montés sur des jantes de 17 pouces à l'intérieur de la roue et de 19 pouces à l'extérieur. 

Mercedes F 400 Carving

La technologie "drive-by-wire" était un objectif de développement ultérieur au F400 Carving. Il n'y avait pas d'éléments de liaison mécaniques tels que la colonne de direction avec ses axes et ses articulations ou de liaison entre la pédale de frein et le servofrein. Ils ont été remplacés par des câbles qui transmettaient les commandes de direction et de freinage du conducteur exclusivement par voie électronique.

Les freins en carbone-céramique ont spécialement été ajoutés pour résister aux hautes températures. En plus du système électrique standard, le F400 Carving était équipé de deux systèmes de 42 volts qui sont principalement chargés de la direction électronique. La carrosserie de ce concept est en plastique renforcé de fibres de carbone (CFRP) et pesait un peu plus de 100 kilos. Le châssis est composé d'acier et d'aluminium, on retrouvait aussi du CFRP.

Galerie: Mercedes F 400 Carving