La révolution esthétique de la 911 est arrivée par ce concept car.

Disputée pendant seulement cinq éditions, de 1950 à 1954, la Carrera Panamericana était une course au Mexique qui, à l'époque, était toute aussi prestigieuse que les Mille Miglia et la Targa Florio. Une course sur routes ouvertes à la circulation, connue pour sa beauté... et ses dangers.

Des caractéristiques qui ont fait que son nom est resté dans l'Histoire, non seulement grâce à Mercedes (Panamericana a été l'appellation spécifique de modèles parmi les plus sportifs) mais aussi à Porsche, qui a fait de Carrera une marque de fabrique - le nom complet de la 911 étant 911 Carrera - et a choisi la Panamericana comme nom pour son concept car de 1989. Une manière de dire qu'il était capable de s'adapter à des surfaces de route très différentes, tout comme celles de la course.

Galerie: Porsche Panamericana (1989)

Celle qui a transformé la 911

Ce qui distingue la Porsche Panamericana, ce sont ses larges passages de roues, surélevés et moins enveloppants, presque ouverts, qui abritent des pneus tout-terrain aux dimensions généreuses, notamment grâce à une garde au sol plus élevée que celle de la 911.

La conception de la voiture, développée sous la supervision du Néerlandais Harm Lagaay (à l'époque responsable du style pour la société allemande), présente des caractéristiques plus radicales que sur la 911 de l'époque (Type 964), mais il existe des similitudes telles que les phares ronds et le bandeau qui relie les feux arrière. Les côtés évidés et le pavillon plat, qui peut être retiré en enlevant le panneau de tissu au-dessus du cockpit, sont caractéristiques : la Panamericana peut être transformée en targa.

Aérodynamique et allégée

La Porsche Panamericana est techniquement basée sur la 911 Carrera 4 Type 964 et partage son moteur 6 cylindres 3.6, qui développe donc 265 ch. La carrosserie aérodynamique, avec un coefficient de traînée de 0,30 est en plastique et en fibre de carbone.

Les performances annoncées étaient plutôt impressionnantes : vitesse maximale de 257 km/h et  0 à 100 en 5,8 secondes. 

Porsche Panamericana 1989

La 911 du futur

Si vous vous demandez ce qui a pu motiver le développement de la Panamericana, il s'agissait en réalité d'un cadeau pour Ferdinand Anton Ernst Porsche (également connu sous le nom de Ferry Porsche), le fils du fondateur de l'entreprise, pour son 80e anniversaire.

Malheureusement, le concept Porsche Panamericana ne fera jamais sa route jusqu'à la série. Mais Porsche l'avouera à l'époque : la Panamericana donnait un avant-goût des "développements futurs pour la 911".