Les 200 000 demandes vont être atteintes. Au-delà, c'est l'ancienne prime (moins avantageuse) qui entrera en vigueur.

Mise à jour : La saisie pour la demande de la prime à la conversion est suspendue en "l'attente de l'évolution pour les modalités de calcul de la nouvelle réforme réglementaire". Il est demandé à ce que la demande se fasse ultérieurement. Nous avons contacté le service en charge de la prime à la conversion qui nous a indiqués que le service sera rouvert pour les professionnels à partir du 17 juillet pour la saisie du bonus écologique. Enfin, pour la demande de la prime à la conversion, le service sera disponible dès le 30 juillet pour les professionnels comme pour les particuliers.

Au sortir du confinement, dans un marché automobile en berne, le gouvernement a décidé d'assouplir les conditions pour bénéficier de la prime à la conversion et d'augmenter ses montants. Le but de la manœuvre est de permettre à chacun de remplacer son ancien véhicule polluant, ou d'avoir une aide non négligeable passer à l'électrique ou à l'hybride rechargeable. 

Ces nouvelles conditions ont été instaurées au mois de juin, et elles arrivent déjà à échéance. En effet, le gouvernement a été très clair, la nouvelle prime à la conversion courra du mois de juin à décembre 2020. On aurait pu penser que les Français qui voudraient bénéficier de la prime à la conversion ont encore le temps, et pourtant, ce n'est pas le cas. 

En effet, un nombre limité de la prime à la conversion est accordé. Au total, seulement 200 000 automobilistes pourront bénéficier de cette prime, une fois ce quota atteint, le gouvernement modifiera les conditions pour rétablir celles d'avant crise qui sont moins généreuses et plus restrictives. 

Il se trouve que les Français se sont rués sur la prime à la conversion, elle est victime de son succès. On estime que d'ici la fin du mois de juillet, le quota des 200 000 dossiers sera atteint. Alors si vous souhaitez bénéficier de cette prime, il est encore temps, mais il faudra se dépêcher pour en profiter. 

Le gouvernement est en relation avec les distributeurs pour estimer le nombre de véhicules achetés par les Français et sujets à la prime à la conversion. Dans les prochains jours, un décret sera publié afin de fixer une date butoir pour l'achat d'un véhicule neuf ou d'occasion en remplacement d'un véhicule ancien

"Il est encore prématuré de confirmer à quelle date nous aurons atteint l’objectif fixé par le plan de relance automobile. Nous sommes en train de remonter ces données auprès des distributeurs, en lien avec les ministères concernés. En fonction des chiffres qui seront consolidés, un décret sera publié pour définir la date à laquelle prendra fin le dispositif", a déclaré Xavier Horent, délégué général du CNPA.

Les conditions pour bénéficier de la prime à la conversion

  • Revenu fiscal de référence rehaussé à 18 000 €
  • Les véhicules Crit'Air 3 sont désormais éligibles
  • Prime à la conversion de 5000 € pour l'achat d'un véhicule électrique ou hybride rechargeable (autonomie > 50 km)
  • Prime à la conversion de 3000 € pour l'achat d'un véhicule thermique
  • Doublement de la prime pour les personnes morales pour les véhicules utilitaires légers électriques et hybrides rechargeables
  • Surprime de 2000 € maximum si le bénéficiaire habite ou travaille dans une "zone à faible émission" et que le véhicule est électrique ou hybride rechargeable

Tout ce que vous devez savoir sur la prime à la conversion sur le site du gouvernement.