Découvrez comment cumuler les aides de l'État.

Après avoir passé en revue les nouvelles aides à l'achat annoncées par le gouvernement ce mardi 27 mai 2020, dans le cadre du plan de soutien à la filière automobile, passons aux cas pratiques. Une manière de mieux comprendre, dans la pratique, avec des cas concrets d'achat de voiture, ce à quoi on peut prétendre comme aide.

Dans son communiqué, le gouvernement a pris plusieurs exemples.

Pour les particuliers 

Foyer à revenu confortable, achat véhicule hybride rechargeable

Comme celui de l'achat d'un véhicule hybride rechargeable neuf par un couple de particuliers. Le nouveau bonus écologique leur permet de bénéficier de 2000 €. Comme il souhaitent acheter un 3008 hybride rechargeable, le 3008 Hybrid coûtant 45'900 €, le prix du véhicule est immédiatement ramené à 43'900 €. 

Précision : ils n'auraient pas pu opter pour le 3008 HYbrid4 qui dépasse les 50'000 €, prix plafond fixé pour avoir droit à l'aide. 

Dans leur cas pas de prime à la conversion car leurs revenus sont confortables. En revanche ils remplacent leur SUV diesel de 2011 et peuvent espérer le revendre 8000 €. Même si c'est compliqué à calculer en raison de la fluctuation des prix du pétrole, le gouvernement estime que leur budget de consommation de carburant en 2021 sera réduit d’environ 600 €.

Aides : 2000 €

Prix de la voiture : 45'900 € - 2000 € = 43'900 €

Foyer éligible à la prime à la conversion, achat véhicule électrique

Voici l'exemple typique du maximum d'aides possibles et cumulables. La prime à la conversion, et le bonus écologique. Soit jusqu'à 12'000 € d'aides.

On parle ici de l'achat d'un véhicule électrique neuf, qui entraîne donc un bonus écologique de 7000 €. Mais comme le couple qui achète met au rebut une "vieille citadine diesel", et qu'il est éligible fiscalement à la prime à la conversion augmentée (3/4 de la population française), il bénéficie de 5000 € supplémentaire d'aide.

Dans l'exemple, le couple opte pour une Renault ZOE à 32'000 €, en achat intégral. Avec l'aide, la citadine électrique redescend à 20'000 €. Soit une réduction de plus de 30 %.

Aides : 7000 € (bonus achat électrique) + 5000 € (prime à la conversion) = 12'000 €

Prix de la voiture : 32'000 € - 12'000 € = 20'000 €

Achat d'une voiture thermique d’occasion

Ces nouvelles aides ne concernent pas seulement les voitures électriques ou hybrides rechargeables, ni même l'achat de véhicules neufs. Voici l'exemple de l'achat par un foyer à revenu modeste, d'une citadine d'occasion thermique, même si hybride. Il s'agit d'une Toyota Yaris de 2016, 20'000 km, et achetée 9400 €.

Dans le cas où le foyer se débarrasse de sa citadine de 2003, il peut bénéficier de la prime à la conversion de 3000 €. De quoi faire baisser là aussi le prix d'achat de la voiture d'occasion d'un tiers.

Aides : 3000 € (prime à la conversion)

Prix de la voiture : 9400 € - 3000 € = 6400 €.

Pour les entreprises

Deux exemples sont également donnés pour illustrer le cas des entreprises. 

LLD, voiture électrique neuve

À commencer par celui de l'achat d'une DS3 Crossback e-Tense, donc électrique, en LLD, comme voiture de fonction. Comme il s'agit d'une voiture électrique neuve, le bonus écologique est de 5000 €. Sachant qu'il s'agit d'une Location Longue Durée (LLD) de 48 mois, 10'000 km par an, le versement initial prévu est de 6000 €. Auquel il faut donc enlever le bonus. Les échéances ensuite sont de 440 € / mois sur 47 mois.

Aides : 5000 € (bonus écologique)

Prix en déduisant les aides : 1er loyer de 6000 € - 5000 € = 1000 €

Utilitaire électrique neuf contre vieil utilitaire

Dernier exemple, là aussi de cumul maximal, mais pour une entreprise, avec l'achat par un artisan d'un utilitaire électrique, en se séparant de son utilitaire diesel de 2004. L'exemple est celui d'un Renault Kangoo Z.E. électrique affiché à 30'800 €.

À ce prix catalogue, il faudra donc retirer le bonus écologique pour l'achat d'une voiture électrique, donc 5000 €, mais aussi la prime à la conversion, là aussi de 5000 €. Soit un prix amputé d'un tiers.

Aides : 5000 € (bonus écologique) + 5000 € (prime à la conversion) = 10'000 €

Prix de la voiture : 30'800 € - 10'000 € = 20'800 €