Décryptons les avantages et les inconvénients de cette offre réservée au SUV à succès du constructeur français.

La Peugeot 3008, comme nous, vous devez certainement en croiser à tous les coins de rue. En effet, le SUV de la marque au Lion jouit d'un succès absolument remarquable, que même Peugeot n'avait pas forcément vu venir. Il faut dire que le coup de crayon de Gilles Vidal, le designer de la marque, a su faire mouche auprès des clients. À titre indicatif, en 2018, le 3008 s'est vendu à 84'834 unités en France, et depuis le début de l'année 2019 il s'en est vendu 61'595. Malgré tout, les ventes commencent toutefois à s'essouffler puisqu'elles ont diminué de 15,1 % depuis le début de l'année par rapport à 2018 sur la même période. Logique après tout puisque le 3008 date déjà de 2016. Il sera d'ailleurs restylé l'an prochain pour redynamiser les ventes. Pour le moment, il faut continuer tout de même de faire vivre le modèle, et cela passe par des offres de financement plutôt alléchantes sur le papier, comme celle affichée à 229 euros par mois pour une Peugeot 3008 neuve. Décryptage.

Quelle voiture pour ce prix là ?

Comme du côté de chez Renault, la voiture mise en avant sur l'offre n'est pas celle disponible moyennant 229 euros par mois. Peugeot met en avant un 3008 GT avec la boîte automatique à huit rapports, le "Park Assist" ou encore le fameux i-Cockpit. Pour 229 euros par mois, il s'agira en réalité d'un 3008 en finition d'entrée de gamme, c'est-à-dire "Access", avec un moteur essence PureTech de 130 chevaux et une boîte manuelle à six rapports. Avec cette version d'entrée de gamme, vous avez quand même le droit à l'instrumentation numérique sous vos yeux, de série sur tous les 3008, mais pas à l'écran central tactile. De série, vous retrouverez la climatisation, le régulateur de vitesse ou encore les rétroviseurs extérieurs électriques. Par contre, pour la couleur, ce sera du "Gris Hurricane" et pour les jantes, ce sera de la tôle en 17 pouces avec des enjoliveurs.

Sous quelles conditions ?

Il s'agit d'une location longue durée sur 49 mois et 40'000 kilomètres maximum. Pour bénéficier de cette offre, il faudra également verser un premier loyer de 3770 euros (ce qui constitue en réalité un premier apport). L'offre est valable du 1er au 31 décembre 2019. La garantie et l'assistance sont également comprises pendant toute la durée de la location. Comme il s'agit bien d'une location longue durée (LLD) et non d'une location avec option d'achat (LOA), il n'y a pas de valeur résiduelle à la fin de votre contrat. De ce fait la voiture sera obligatoirement à restituer auprès de votre concessionnaire. Et en bon état si possible, au risque de quelques pénalités.

Combien ça coûte au final ?

Pas si cher pour un SUV de segment C finalement. En effet, avec cette offre, l'usage de votre Peugeot 3008 (hormis les coûts liés à l'essence et l'assurance) vous aura coûté 14'762 euros, soit 62 % du prix neuf remisé. Le prix neuf remisé justement, il s'établit à 23'690 euros après une remise d'environ 4000 euros qui semble déjà être prévue par la marque, avant même de vraiment négocier. 

Les avantages de l'offre...

Le rapport prix/prestations clairement. Un SUV de segment C pour 229 euros, soit le prix d'une citadine plutôt bien équipée, c'est assez avantageux d'autant plus que vous bénéficiez d'une habitabilité non négligeable, notamment si vous avez une petite famille. La voiture est loin d'être sous-motorisée qui plus est puisqu'il s'agit du moteur 1,2 litre PureTech de 130 chevaux associé à la boîte manuelle à six rapports. Une version que nous avons déjà essayée, pas sous le même niveau de finition certes, mais qui nous avait tout de même largement convaincue.

... et ses inconvénients !

Le premier loyer déguisé en apport qui est de l'ordre de 3770 euros. Du coup, mine de rien, pendant votre location, vous payez tout de même 62 % du prix de la voiture. C'est votre concessionnaire qui devrait être content au moment de la récupérer puisqu'elle sera revendue en occasion par la suite. La Peugeot 3008 tenant en plus de ça relativement bien la cote sur le marché de l'occasion pour l'instant, est-ce vraiment judicieux de faire une LLD sur ce type de produit, tout en sachant que vous devriez perdre tout au plus environ 50 % de la valeur de la voiture en l'espace de quatre ans si vous l'achetez au comptant et vous la revendez par la suite ? Nous n'avons pas la réponse à cette question, d'autant plus qu'une version restylée va arriver l'an prochain, ce qui devrait mettre un sérieux coup de massue dans les cotes des modèles actuels.

Ça semble plus avantageux en tout cas que débourser 62 % du prix de la voiture sur quatre ans. Cela dit, n'oublions pas qu'avec la LLD, vous serez plus tranquille avec une garantie et une assistance pendant toute la durée de votre contrat. En revanche, c'est assez rare pour le souligner, Peugeot ne propose pas l'entretien. Enfin, pour finir, faites attention aux 40'000 kilomètres sur quatre ans car ce n'est vraiment pas beaucoup, surtout pour une voiture amenée à peut-être vous emmener en vacances. Cela représente 10'000 kilomètres par an, soit à peu près 800 kilomètres par mois. Bien trop limité. Il est toujours possible d'augmenter le kilométrage, mais dans ce cas vous sortirez de l'offre et vous dépasserez les 229 euros par mois.