Le groupe britannique a provisionné plusieurs millions de livres en vue des amendes CO2 qu'il devra payer en 2021.

Jaguar Land Rover a connu des jours meilleurs. En effet, le groupe britannique devrait vivre une année 2021 compliquée, au même titre que l'année 2020, en raison du Brexit d'une part, mais aussi des nouvelles normes environnementales et des amendes qui vont avec, notamment celles concernant les valeurs CO2.

Avec des produits imposants, lourds et souvent équipés de motorisations puissantes, Jaguar Land Rover fait partie des plus mauvais élèves d'Europe en matière de rejets de CO2. Et malgré quelques efforts réalisés récemment avec l'arrivée de produits électrifiés, le groupe sait pertinemment qu'il aura des amendes à payer en 2021.

De ce fait, le groupe britannique a provisionné plusieurs centaines de millions de livres en vue de ces amendes. Ces amendes devraient affaiblir le groupe qui n'avait pas forcément encore besoin de ça compte tenu du contexte. Pour ne rien arranger à la situation, Land Rover est en proie à des problèmes de livraisons pour ses Range Rover Evoque P300e et Discovery Sport P300e, deux modèles hybrides rechargeables qui, justement, du fait de leurs faibles émissions en CO2, auraient pu jouer en la faveur du groupe pour diminuer le montant des amendes.

Rappelons que le groupe possède tout de même quelques modèles électrifiés, même si l'offre de véhicules 100 % électriques, qui émettent donc 0 g/km de CO2, est assez restreinte avec la seule présence du Jaguar I-Pace. Jaguar qui a d'ailleurs profité récemment du restylage de plusieurs modèles pour proposer de nouvelles motorisations hybrides rechargeables dans sa gamme, mais qui arriveront plus tard, au milieu de l'année 2021 en l'occurrence pour le Jaguar E-Pace.