Les Classe B, CLA Shooting Brake et Classe A berline sont actuellement dans le viseur de la firme étoilée.

Occuper tous les recoins du marché en proposant une gamme tentaculaire, telle est la stratégie de Mercedes actuellement. Aucun autre constructeur ne peut se targuer d'occuper chaque petite parcelle du marché automobile aussi bien que Mercedes, qui est présent à peu près partout, aussi bien en matière de carrosseries que de motorisations.

La firme étoilée est, par exemple, la seule marque à proposer aujourd'hui des modèles hybrides rechargeables diesels.

Mais visiblement cette stratégie devrait changer, la marque devant faire face, comme bien d'autres, aux nouvelles normes environnementales qui entreront en vigueur au fil des années, à de nouveaux investissements et à une réorganisation des gammes, plus pragmatique. Il va donc falloir faire un peu de ménage, et notamment s'occuper de produits qui n'ont pas ou plus forcément lieu d'être, tout simplement parce qu'ils ne rencontrent plus le succès escompté.

Et ce grand ménage devrait débuter par la gamme compacte d'après Ola Källenius, le patron de Mercedes. Avec huit déclinaisons dans la gamme de modèles compacts, même s'il s’agit d’un segment à fort volume de ventes, ce n’est clairement pas le plus rentable. De ce fait, l'entreprise aurait ciblé trois modèles à potentiellement faire disparaître, certainement à la fin de leur cycle de vie naturel.

Mercedes-Benz Classe A Berline
Essai Mercedes Classe B 2019

Ces modèles, ce sont les Classe A berline, CLA Shooting Brake et Classe B. La première est arrivée comme un cheveu sur la soupe en 2018, en complément de la version à hayon, mais elle ne rencontre pas forcément le succès escompté puisqu'elle se fait marcher dessus par une certaine CLA, plus élancée esthétiquement parlant. Concernant le Classe B, au vu des chiffres de ventes des monospaces ces dernières années, nous nous étions même étonnés qu'une nouvelle génération voit le jour.

Reste que le CLA Shooting Brake est une bonne alternative à la Classe C Break par exemple, d'autant plus qu'elle est sacrément moins chère, mais elle ne serait plus en odeur de sainteté non plus. Tous les modèles iront cependant à la fin de leur cycle de vie, d'autant plus que Mercedes vient de les mettre à jour avec des variantes hybrides rechargeables intéressantes.

Pour ceux qui se poseraient la question, Mercedes ne compte pas aller titiller Audi et son A1 ou encore BMW avec sa Mini sur le segment des citadines chics. Selon Ola Källenius, il n'y aura pas de plus petits modèles chez Mercedes que la Classe A. Ce segment devrait être réservé à Smart, si tant est que la marque résiste d'ici là puisque ses résultats sont très préoccupants et aucune éclaircie ne semble s'annoncer d'ici au moins deux à trois ans. 

Si Mercedes réorganise sa gamme, c'est évidemment pour réorienter les investissements ailleurs. Et devinez où ? Dans le domaine de l'électrique évidemment. La firme allemande travaille actuellement sur le développement d'une nouvelle plateforme pour véhicules 100 % électriques baptisée MMA, non pas en référence à la discipline sportive mais plutôt pour "Mercedes-Benz Modular Architecture". Celle-ci équipera la majeure partie des véhicules étoilés qui seront commercialisés à partir de 2025.